Aller au contenu principal

logo    logo Vivre ici chaines

Ressaix : neutralisation d'un nid de frelons asiatiques

Publié le 15 septembre 2022 à 14:43

Véritable hantise des apiculteurs, les frelons asiatiques gagnent un peu plus de terrain chaque année, s'attaquent non seulement à nos abeilles mais représentent un réel danger pour la société.  Les sociétés spécialisées dans la gestion des nuisibles doivent désormais neutraliser cet insecte, un exercice qui se répète tous les jours depuis de nombreux mois.  La région du centre étant particulièrement touché par le phénomène.  

La présence du frelon asiatique dans nos contrées, Jean-Pierre en avait déjà entendu parlé. 

"J’ai déjà eu des frelons mais des européens dans ma sous-toiture.  Mais oui, je connais les frelons asiatiques.  C’est un problème auquel je suis attentif" nous explique Jean-Pierre qui a découvert un nid de frelons dans l'un de ses arbres.  

Mais aujourd’hui, le voici confronté à un nid bien dissimulé à 6 mètres de hauteur, à la cime de cet arbre dont le feuillage ne laisse entrevoir que très peu d’éléments. 

"Le frelon asiatique est apparu en Belgique, la première observation date de 2016.  Le premier nid en 2017. Il se diffuse un peu partout dans nos régions." Michaël Debiere, spécialisé dans la gestion des nuisibles.

L’année dernière, ce ne sont pas moins de 230 nids comme celui – ci qui ont été neutralisés dont 60% présents dans la région du centre. 

La société de Michaël, spécialisée dans la gestion des nuisibles, a dû se former pour pouvoir appréhender un insecte qu’elle ne connaissait absolument pas.

"C’est une dangerosité plus importante, il est vraiment agressif, il pique avec un aiguillon beaucoup plus grand et sa poche à venin est plus grosse.  La quantité de venin est considérable et peut être mortelle. Il peut également projeter de l’acide au visage."

L’opération est minutieuse et délicate mais s’effectue en une dizaine de minutes tout au plus.   C’est qu’il faut être prudent. 

"On utilise une perche, au bout de laquelle il y a une canule spécifique.  Dans la colonne de la perche nous amenons de l’insecticide vers le nid.  Il va être diffusé à tous les étages et neutralise tous les insectes."

"On  laisse le nid en place pour neutraliser l’ensemble de la population dans les heures à venir." 

Si ce nid peut abriter 3000 frelons de la mi-septembre à la mi-octobre, ce ne sont pas moins de 10.000 insectes qui  ont occupé l’espace depuis sa création. 

Qu’importe, l’arbre, son essence, pourvu qu’il ait un environnement favorable. Michaël, qui opère ici avec son fils, en a déjà retrouvé dans un garage ou encore à 38 mètres du sol.

Quant au coût de l’intervention, il est pris en charge par la Région Wallonne. 

Une mission accomplie de plus pour cette équipe qui se trouvait à Ressaix ce matin et qui interviendra du côté de Dinant cet après midi.

B. Maton

0 Commentaires
195 vues

Sur le même sujet


Back to top