Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Binche : à la mode napolitaine

Publié le 22 juin 2021 à 16:18

Ce 23 juin, nous commémorons les 75 ans des accords charbon entre la Belgique et l’Italie. L’occasion de se tourner vers la communauté italienne et de voir comment elle a évolué aujourd’hui. Une chose est sûre, quel que soit le secteur où évoluent ses membres, l’influence des origines est forte. C’est le cas pour Emmanuel Cennerazzo. Ce Binchois d’origine napolitaine est le co-créateur d’une ligne de vêtements dont la marque et les visuels sont directement inspirés de l’univers de Pompéi. Rencontre.

Trebius

« Mon papa est arrivé à l’âge de 16 ans en Belgique. Il n’a pas travaillé dans les mines mais dans les usines. Il a fait tout son parcours ouvrier en Belgique. Et il a rencontré ma maman. »

« La famille est originaire de Naples et sa région. Moi, les vacances, c’était Naples principalement. C’est une autre culture, ça bouillonne de vie… Et puis, ces sites archéologiques, Pompéi que je visitais un peu trop souvent au goût de ma famille ! Ensuite, il y a aussi la découverte des boutiques de mode dans ces villes. Ma première visite dans une boutique de mode italienne m’a marqué et me marque toujours aujourd’hui dans ce que je fais ! »

Trebius

« On cherchait un nom pour la société qui était à la base, une agence de communication. Si vous lisez la littérature relative à l’archéologie et à Pompéi, vous verrez qu’on parle souvent de peintures électorales où figuraient les noms des futurs édiles locaux. Le nom de Trebius Valens était régulièrement cité alors on l’a choisi. »

« J’ai créé des petits personnages qu’on voit sur ces chaussettes. Toujours ce lien avec l’antiquité ou en tout cas, les visuels proposés par Pompéi. Principalement ce serpent, symbole de prospérité, que l’on met en avant. »

Trebius

« C’est clair que je ne nie pas mes origines, je les montre, je les utilise ! La marque le dit clairement, c’est l’histoire d’amour entre la Belgique et Naples. On a créé, je pense, une façon de vivre belgo-italienne. Il y a vraiment une culture de la mixité qui s’est créée où il n’y a plus les Italiens et les Belges. Tout le monde vit en parfaite harmonie. »

M. Pintus

0 Commentaires
112 vues

Sur le même sujet


Back to top