Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Seneffe : le budget 2022 a été voté

Publié le 16 novembre 2021 à 21:42

Le conseil communal de Seneffe a analysé le budget de l’exercice 2022 hier soir. Un budget qui n’a pas reçu le soutien de l’opposition. Elle épingle notamment certains projets qu’elle estime démesurés.  

Présenté comme équilibré, entre prudence et investissements, le budget de l’exercice 2022 de la commune Seneffe dégage, à l’ordinaire, un boni à l’exercice propre de 578.000 euros. 

« L’objectif c’est d’utiliser cet argent pour faire des investissements. Dans les différents projets repris, il y a entre autre un sujet qui a été l’objet de discussion : la création d’un club house au tennis. », explique Bénédicte Poll, la Bourgmestre de Seneffe.   

Le bâtiment actuel date de 1978 et ne répond plus aux normes en vigueur. Le financement pour la construction du nouveau club house s’élève à 1,1 millions d’euros. Pour l’opposition, le projet est démesuré.

« C’est un projet qui me parait trop ambitieux. Dans le passé, on a su stopper certains projets jugés trop importants. N’aurait-il pas fallu revoir celui-ci de manière plus simple ? », se demande Eric Jenet, conseiller communal AC+.

« 1,1 millions d’euros pour reconstruire un bâtiment pour les joueurs de tennis, ça me parait démesuré. On parle aussi de 400.000 euros pour le football club de Seneffe. Loin de nous l’idée qu’on ne veut pas investir dans le domaine sportif mais je crois qu’il faut garder une certaine raison. », ajoute Michaël Carpin, conseiller communal PS.

« Le budget extraordinaire, il faut l’analyser sur plusieurs années. Si on ne regarde que sur cette année, oui, on va parler d’un projet pour un club sportif alors qu’il y a toute une série d’investissements dans d’autres projets. », se défend Bénédicte Poll, la Bourgmestre de Seneffe.   

Des arguments qui ne convainquent pas les rangs de l’opposition. Le PS comme AC+ regrettent le manque de perspective dans certains secteurs.

« Il y a toujours les parents pauvres dans notre politique communale, la culture et le tourisme. », regrette Eric Jenet, conseiller communal AC+.

« 500.000 euros investis dans les écoles comparativement au million d’euros pour le tennis et près de 3 millions d’euros pour le football ces deux dernières années, il y a un équilibre qui n’est pas respecté. » conclut Michaël Carpin, conseiller communal PS. 

Des choix politiques qui divisent. Le budget de l’exercice 2022 sera finalement adopté par la majorité seneffoise. Les groupes PS et AC+ ne l’ont pas soutenu.

M. Pintus

 

0 Commentaires
40 vues

Sur le même sujet


Back to top