Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Nouvelle contestation des riverains dans le dossier "Ateliers des Remparts"

Publié le 03 décembre 2021 à 17:35

A Binche, la mobilisation des riverains du quartier des Pastures ne faiblit pas. Une délégation était présente hier soir à Ressaix où s’est tenue une réunion de la CCATM. Composée de représentants politiques et de membres issus de la société civile, cette commission est chargée d’aider le pouvoir communal en matière d’aménagement du Territoire. Son rôle est purement consultatif. 

Plus que jamais mobilisés quant à l’avenir de leur quartier, les riverains du quartier des Pastures ont profité d’une réunion de la CCATM (commission communale d’aménagement du territoire et de mobilité) pour en interpeller les membres. Des citoyens qui soulignent plus que jamais la démesure du projet et qui dénoncent un manque de transparence sur certains aspects du dossier.

Eric ROUSSEAUX, riverain du quartier : "On a eu récemment un témoignage du Bourgmestre qui prétend que les terrains des Pastures n'appartiennent pas à la Ville. C'est faux"

Thibault DEFAYS, riverain du quartier : "Je n'ai jamais vu une étude d'incidence avec autant de limites"

Pour rappel, le projet prévoit l’implantation de 166 logements à plusieurs étages, la création de 8.000 m² de surfaces commerciales et plus de 400 places de parking. Côté citoyens, les craintes sont multiples : problèmes de mobilité et risque de concurrence accrue pour les commerces du Centre-ville.

Des riverains qui estiment aussi que le projet dans sa forme actuelle dénaturerait leur quartier. Le Président de la CCATM nous a quant à lui confié que le vote fût majoritairement positif et que les promoteurs tiendront compte de certaines revendications soulevées par les riverains. Le travail de la dite commission, lui, s’arrête ici.

Philippe NICAISE, Président de la CCATM de Binche : "Nous serons informé dès que le dossier complet sera rentré à l'Administration communale. Passage ensuite par le Collège avant d'atterrir dans les mains du fonctionnaire délégué qui accorderont le permis ou pas "

Eric ROUSSEAUX, riverain du quartier : "On a un mouvement en place, on ne lâchera pas. On a fait parvenir nos remarques au fonctionnaire délégué en charge de l'urbanisme pour la région de Binche"

Comme le veut la procédure dans ce type de dossier, une enquête publique a été lancée en amont afin de rassembler avis et remarques de tout un chacun. Une enquête dont la fin était prévue ce 3 décembre. La balle est à présent dans le camp des autorités communales.

S. Gueli

0 Commentaires
259 vues
Back to top