Aller au contenu principal

logo    logo Vivre ici chaines

La Louvière : dans les coulisses d'un cabaret drag

Publié le 05 février 2022 à 19:17

La question du genre et de l’identité, c’est l’une des thématiques de la programmation de Central. Sous l’intitulé QUEER !, différentes disciplines sont proposées comme les ateliers ALL THAT DRAG animés par le Cabaret Mademoiselle. Au fil des séances, les participants sont invités à créer leur propre personnage drag avec comme objectif, un spectacle de cabaret !

Séance d’essayage… pas toujours simple ! Les artistes du Cabaret Mademoiselle avaient déjà collaboré avec Central il y a 3 ans pour un spectacle. Cette fois, la collaboration va un peu plus loin encore. L’idée est d’explorer les différentes étapes de création d’un numéro drag en commençant par le personnage drag.

« Je dirais que c'est un personnage de scène qui joue avec le genre, que ce soit le sien ou les autres. Qui mélangent, redéfinit, s'approprient les codes et qui s'amusent à les détourner. Que ce soit ses propres codes, les codes du genre opposé, des codes qui ne correspondent à plus rien du tout pour produire un résultat scénique intéressant, visuel, parfois beau, parfois triste, parfois drôle. Bref, s'exprimer un maximum sur scène. », explique Florian Poullet du Cabaret Mademoiselle.

« J'aime bien les shows, mais je n’ai jamais essayé moi-même. J’ai envie de découvrir, faire quelque chose de nouveau aussi, sortir un peu de ma zone de confort aussi. », Juan, un participant.

Divisés en trois groupes, les participants travaillent leur numéro sous l’œil expert et bienveillant d’un coach. Ici, on discute, on partage. Aucun détail n’est oublié.

« Ils avaient plus ou moins tous choisi leurs chansons, leurs idées globales. On travaille sur la gestuelle, sur comment bouger pour que ça soit joli dans le rythme. Le lip synch doit vraiment être bien synchronisé. On essaye d'amener une histoire à la musique. », Arnaud Tsiakas du Cabaret Mademoiselle.

Une douzaine de personnes participent à l’atelier. Certaines connaissent déjà la scène, pour d’autres, ce sera une première. Des profils complètement différents réunis par l’envie de découvrir cette discipline particulière.

« L'idée, c'est vraiment de fabriquer la créature de nos rêves. Donc, j'ai amené beaucoup de tulle parce que j'imaginais une créature qui allait petit à petit être découverte et sortir de sa chrysalide. Je l’avais en tête depuis un moment. Ce workshop, c'était le moyen d'être bien accompagné par des gens qui connaissent ça. », Julie, une participante.

«  All that Drag », à voir le 18 février sur la scène du Palace à La Louvière. Du show et des paillettes garantis !

 

M. Pintus

0 Commentaires
557 vues

Sur le même sujet


Back to top