Aller au contenu principal

 logo Vivre ici       chaines                              

Boucle du Hainaut : Revolht va rencontrer l’experte canadienne

Publié le 15 janvier 2022 à 13:30 - Mis à jour le 14 janvier 2022 à 17:54

Le projet de ligne très haute tension présenté par Elia, va refaire parler de lui dans les prochaines semaines. En effet, l’experte canadienne charger d’étudier le dossier sera interrogée par les différents intervenants qui s’opposent à la ligne. Parmi ceux-ci, les citoyens regroupés au sein de l’association Revolht.

Septembre 2020, Elia présente son projet de Boucle du Hainaut. Une ligne de 380.000 volt, de 60 km de long entre Avelgem et Courcelles et qui traversera 13 communes hennuyères. Des communes qui refusent le projet tel quel tout comme Revolht qui a présenté un dossier défendant le courant continu plutôt que l’alternatif proposé par Elia.

« Le dernier contact remonte au mois d'octobre ou novembre l'an dernier, au moment où, effectivement, il y a eu une réunion technique entre Revolht et Elia pour lui présenter l'étude menée avec l'Université de Mons, ce qui serait l'alternative technologique qui, selon nous, tient la route vis à vis de la proposition technologique d'Elia», explique Philippe Janssens de Revolht.

bou le

 Le ministre Borsus devra se prononcer non pas sur les choix technologiques mais sur l’opportunité de revoir le plan de secteur. Pour l’éclairer, il a demandé un rapport à l’experte indépendante Mélénika  Bekolo.

«On attend déjà une présentation de sa part pour qu'elle nous présente ses observations sur ce dossier, comme le demandait également monsieur Borsus. Et contrairement à la première étude, on attend de Mme Bakolo qu'elle nous présente également des alternatives », poursuit le représentant du mouvement d’opposition à la ligne HT.

Revolht rappelle que son combat ne porte pas seulement sur les choix technologiques. Le but premier est d’empêcher que la ligne haute tension ne défigure le paysage et ne cause des nuisances sanitaires.

boucle

« Pour le cadre dans lequel nous vivons et donc plus que jamais… Le temps qui passe prouve aussi que ce dossier ne tient pas la route. Nous, demandons à Willy Borsus de signifier à Elia de revoir fondamentalement sa copie et de ne pas donner d'accord pour la révision du plan de secteur. »

L’experte canadienne rencontrera, avec le ministre Willy Borsus, les représentants de Revolht le 25 janvier en visioconférence.

E. Verhelle

 

0 Commentaires
215 vues

Sur le même sujet


Back to top