Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Aidants proches ou aimants proches ?

Publié le 13 octobre 2021 à 14:48

Depuis un peu plus d’un an, être aidant proche signifie être reconnu en tant que tel, bénéficier d’un statut. Ce statut est surtout symbolique mais il donne aussi droit à quelques facilités. La semaine dernière, dans le cadre de la semaine des aidants proches, la bibliothèque Centrale provinciale organisait un MIDI SANTE. L’invitée du jour a écrit et publie un recueil de poèmes, une manière de réagir et de résister à la maladie de Charcot qui consume son époux.

Lorsque le deuil vous prive de votre vie d’avant, et que ce deuil avance pas à pas, détruisant les fonctions vitales de l’être aimé, vous vous retrouvez malgré vous dans la peau d’un aidant proche. Une situation compliquée à vivre pour le malade comme pour son proche. Saïda Dhamna a transformé l’épreuve en poèmes, des textes qu’elle publie grâce au soutien de l’association belge contre les maladies neuro-musculaires. "J'ai pensé que j'étais une aidante proche, alors, j'ai imaginé un jeu de mots : aimante proche."

D'abord en arrêt de travail, Saïda a finalement repris à mi-temps. Indispensable pour sa santé à elle !
 

L’ABMM, dont le président est louviérois, est attentive à chaque pas qui peut être fait dans le sens d’une amélioration de la santé et de l’autonomie des malades, elle suit les progrès de la médecine mais provoque aussi des avancées.

"Ce livre rentre dans le cadre de notre action et nous permet d'aborder la problématique des aidants proches."
 

Présente également lors de ce Midi Santé, l'ergothérapeuthe du CRETH, Centre de Ressources et d’Evaluation des Technologies pour les personnes Handicapées. Les maladies dégénératives rapides font partie de leur champ d’action via une autre asbl : la PATH.

"Nous prêtons le matériel gratuitement mais uniquement à ceux qui sont atteints d'une maladie à dégénérescence rapide."
 

Chemin de vie à l’imparfait est vendu au prix de 15€ qui serviront à soutenir les actions de l’ABMM (Le Livre en Papier).

N. Roland  

 

0 Commentaires
122 vues

Sur le même sujet


Back to top