Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

La Louvière : la grogne du personnel du CPAS

Publié le 24 novembre 2021 à 15:48

Le personnel du CPAS de La Louvière était en grève ce matin. Il dénonçait l’application des mesures Covid jugées insuffisantes au sein de l’institution. Notamment en matière de télétravail.

CPAS LL

 Dès 6h30 ce matin, le personnel du CPAS de La Louvière s’est réuni devant les grilles de l’institution. Une semaine après le dernier comité de concertation, il pointe du doigt les conditions de travail actuelles qui ne répondent pas suffisamment aux dernières obligations.

« Ils se rendent compte qu’ils sont à 100% en présentiel avec parfois, dans certains services, des normes de distanciation sociale qui ne sont pas respectées. Le personnel voulait revenir à un système qui avait déjà fait ses preuves lors de vagues précédentes. Un système qui avait permis de joindre l’urgence sociale, l’aide sociale, les paiements du revenu d’intégration en temps et en heure. », explique Calogero Morina, secrétaire régional CGSP Admi – Centre.

 Syndicats et direction se sont réunis. Un accord a rapidement été trouvé.

CPAS LL

« Le télétravail est réinstauré. Pour les services pour lesquels aucun jour de travail à distance n’avait été proposé maintenant, on ouvre la porte à un autre mode de fonctionnement. », souligne Calogero Morina, secrétaire régional CGSP Admi – Centre. Ippolito Parise, délégué permanent CSC Services publics, complète : « Nous avons aussi demandé l’acquisition de détecteurs de CO2 pour mesurer la qualité de l’air. »

 Du côté de la direction, on se réjouit de cet accord rapide mais les difficultés d’adaptation liées à la période actuelle restent nombreuses au quotidien pour assurer les missions d’un CPAS. 

« La difficulté, c’est de s’adapter et être réactif. Les agents attendent des dispositions et nous, on est souvent devant le fait accompli. Au niveau matériel, on est prêt, les agents ont pu s’adapter de manière efficace. Mais cela reste problématique parce que nous sommes dans une période où le lien social est de plus en plus compliqué à établir. On doit veiller à ce que tout le monde puisse est entendu et que l’accroche soit maintenue. », nous dit Nicolas Godin, le Président du CPAS de La Louvière.

 Vers 10h, les grilles du CPAS étaient à nouveau ouvertes. Le personnel a repris ses activités.

 M. Pintus

 

 

 

0 Commentaires
269 vues
Back to top