Aller au contenu principal

 logo Vivre ici       chaines                              

Cyclisme : Omer Taverne, le Binchois double vainqueur sur le Tour

Publié le 03 juillet 2022 à 09:56

Omer Taverne est un nom que connaissent bien les vrais amateurs de vélo binchois. Il faut dire que ce coureur originaire de la cité du gille  a acquis une belle notoriété en remportant deux étapes du Tour. Son parcours fait l’objet d’une exposition actuellement visible à l’office du tourisme de Binche que nous avons parcourue en compagnie des enfants d’Omer Taverne.

Omer Taverne a sans doute été le plus illustre des sportifs binchois des années 20 et 30.

Le cycliste devient vite une star locale en gagnant à 18 ans Binche-Tournai-Binche. Mais il connaitra la gloire en gagnant une étape du Tour en 1929 et en 1930.

« Je crois qu'il en est resté très fier, confie son fils Didier. Modeste, mais fier. Il nous a parlé énormément de cette arrivée dans le vélodrome de Dinan où il arriva à coiffer Pélissier. Ça, c'était vraiment sa fierté.»

Les victoires, le retour triomphal à Binche, la pause devant son café-magasin de cycles… autant de moments parmi bien d’autres illustrés dans l’exposition « Dans la roue d’Omer Taverne » qui a bénéficié de la riche documentation de la famille du coureur.

Omer Taverne était un de ces forçats de la route dont Albert Londres décrivait en 1924 les souffrances sur le vélo. C’est d’ailleurs sa capacité à se surpasser qui a marqué le concepteur de l’exposition.

«C’est le courage parce que ce sont vraiment des forçats de la route. Quand on voit cette époque, le matériel qu'ils avaient et le peu d'assistance, parce qu'ils devaient tout gérer tout seuls, des étapes bien plus longues que maintenant. En 29, ils partaient pour un Tour de plus de 5000 kilomètres. C'est le courage face à l'adversité cette volonté de réussir », résume, admiratif, Frédéric Ansion.

Omer évoquait parfois avec ses enfants la dureté inimaginable du métier et du Tour en particulier.

« C'était vraiment des étapes très difficiles. Comme je le disais, les étapes de montagne n’étaient pas la tasse de thé de mon père. Les coureurs avaient un courage fantastique. Et il a plusieurs fois évoqué ses montées de col. Nous, personnellement, il nous faisait vibrer quand il nous racontait ça. »

Auteur d’un documentaire diffusé dans la salle de l’exposition, Robert Devin retient du spinter binchois plus que ses victoires au Tour.

«Bien sûr, il y a ces victoires et celle à Binche-Chimay-Binche, mais également la manière dont il a pu chaque fois se redresser face aux infortunes qu'il a connues. Et sa longévité qui s'est marquée par le fait que même dans un âge bien avancé, il n'a jamais lâché son vélo. »

Retiré dans les Landes, on le voyait encore rouler coiffé d’une une casquette de l’ACB, l’Amicale Cycliste Binchoise.

L’exposition « Dans la roue d’Omer Taverne » est accessible tous les jours jusqu’au 10 juillet à l’Office du Tourisme sur la Grand Place de Binche.

0 Commentaires
105 vues

Sur le même sujet


Back to top