Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Championnats LBFA : Elodie Van Den Abeele et Cloé Chavepeyer sur le podium

Publié le 01 juin 2021 à 14:23

En athlétisme, lors des championnats francophones LBFA toutes catégories organisés à Mouscron, première compétition officielle attendue depuis de longs mois, deux régionales sont montées sur le podium. La Triviéroise Cloé Chavepeyer et la Carniéroise Elodie Van Den Abeele. Catherine Debue et Nicolas Spada ont rencontré Elodie sur la piste d'athlétisme du Tivoli alors que Cloé, en quarantaine suite à un meeting à Budapest, a été contactée par visioconférence.

 

En bleu à l'écran, Cloé Chavepeyer faisait alors partie de l'ACLO. Depuis septembre, l'étudiante en maths a rejoint le CABW Nivelles sous l'aile de Carole Bam. Et le travail paie puisque lors des championnats francophones, la Triviéroise est montée deux fois sur le podium.

Cloé Chavepeyer : "Sur 100m , je termine troisième. Du coup, j'ai fait 11"99. C'est mon record mais du coup il n'a pas été homologué car il faisait trop de vent. Mais, c'était déjà de bon augure pour ma compétition en Hongrie.Et ensuite, sur 200m, j'ai fait 24"35. Je gagne la série et je gagne la finale.J'étais vraiment contente malgré de mauvaises conditions météo."

 

Sélectionnée avec quatre autres athlètes du club, Cloé s'est ensuite envolée pour Budapest pour un meeting Européen.

Cloé Chavepeyer : "J'ai été super bien accueillie. C'était un peu stressant.   Mais comme on a eu une bonne répétition aux championnats LBFA, ça s'est bien passé. Pour les séries, au tirage au sort, on s'est toutes retrouvées dans le couloir 1. On s'est dit ça commence bien. Puis, avec Maryline, la fille avec qui je  m'entraîne, on s'est retrouvé en finale et puis on a fait le 200m et je termine deux fois quatrième au 100 et 200m".

 

Et quand on lui demande ses futurs objectifs, pas question de se projeter trop loin dans le temps.

Cloé Chavepeyer : "Je déteste me projeter car j'aime bien vivre en échéance. Ici, moi ma prochaine échéance c'est le 6 juin, je pars en Italie faire un 100m et mon but c'est de faire en dessous de 12 car j'ai fait 12,00 avec un départ plus que moyen à Budapest".

 

Du côté de l'ACLO, cette fois en longue distance, c'est Elodie Van Den Abeele qui est montée sur la deuxième marche du podium pour son 3000m malgré un chrono de 10'25.

Elodie Van Den Abeele : "J'aurai bien aimé gagner bien sûr mais au sprint, la première était meilleure que moi donc c'est quand même pas mal pour une première."

 

Et quel plaisir pour la jeune prof de retrouver la compétition.

Elodie Van Den Abeele : "C'était une bonne chose. On était en manque de compétition. Moi, j'aime bien la compétition, c'est pour ça que je m'entraîne. C'était vraiment bien de retrouver les sensations de compétition".

Est-ce que justement ça a été facile de retrouver ses sensations ?

Elodie Van Den Abeele : "Disons qu'au début c'est un spécial parce qu'on n'a plus l'habitude. Après oui, on retrouve vite les sensations et on se remet dans le bain."

 

Et même si le 9 juin la situation risque de se débloquer, pas sûr qu'avec les différents protocoles il y aura plus de compétitions. En attendant, il faut se tourner vers les pays voisins.

Elodie Van Den Abeele : "C'est ce que la plupart des gens font car en France au niveau amateur on peut déjà courir et aussi aux Pays-Bas. Par exemple, ici dimanche, je vais à Lens faire un 3000m en France, en attendant !"

0 Commentaires
119 vues

Sur le même sujet


Back to top