Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Centre : vers une zone de police Anderlues-Binche-Lermes ?

Publié le 07 octobre 2021 à 16:06

Ce serait une première en Wallonie, les zones de Police de Lermes et de Binche-Anderlues pourraient bientôt fusionner. Du côté de Lermes, le feu vert à ce projet a été donné mardi soir. La décision du conseil de Binche-Anderlues est attendue à la fin du mois. Si elle est positive, la fusion pourrait être effective en janvier 2023. Manuela Pintus a interrogé la bourgmestre d’Estinnes pour savoir quels seraient les avantages de cette union pour les équipes et pour les citoyens. 

Confrontée à un manque d’effectifs qui ne permet pas de répondre à certains services, la zone de police Lermes voit dans cette union avec la zone de Binche-Anderlues une avancée indispensable pour le futur.

« Par exemple, nous n’avons plus de bureau de police à Estinnes et puis nous n’avons qu’une seule équipe en soirée pour toute la zone de Lobbes, Erquelinnes, Merbes et Estinnes. Cela devient trop peu et donc au niveau de la rapidité d’action des équipes, on a un souci. », explique la bourgmestre d’Estinnes. 

Un territoire élargi à 6 communes qui garantirait une meilleure organisation des services et davantage de proximité avec le citoyen. Côté budget, si des économies seront réalisées à certains niveaux, les dotations des communes concernées resteront identiques.

« Réorganisation des équipes en différents pôles, penser peut-être à la création de nouveaux commissariats de police à certains endroits. Et puis, l’important c’est de diminuer les délais de rédaction des PV, que le cadre opérationnel soit mieux rempli. » 

Si les discussions entamées il y a deux ans entre les différents acteurs ont suscité quelques craintes, la volonté semble aujourd’hui d’aboutir.

« Il y avait aussi bien des craintes au niveau des équipes de terrain qu’au niveau des bourgmestres. Parce que, passer à une fusion, cela veut dire perdre un peu de sa direction de la zone puisqu’on va rajouter deux grosses communes. Mais quand on a mis les choses sur la table et analysé l’intérêt, à ce moment-là, tout le monde s’est rendu compte que c’était vraiment essentiel de passer à l’action. Au niveau syndical aussi, on sentait une certaine crainte au début des négociations. Aujourd’hui, la volonté d’aboutir est bien présente. »

Une étape importante a été franchie mardi dans ce projet de fusion avec le feu vert accordé par le conseil de police de la zone Lermes. Ce sera au tour de la zone Binche-Anderlues de se prononcer à la fin de ce mois d’octobre. Si la décision est positive, la nouvelle zone de police pourrait être effective en janvier 2023.

M. Pintus

 

0 Commentaires
213 vues
Back to top