Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Soignies : lancement de la campagne "Arbitre, premier supporter du match"

Publié le 25 octobre 2021 à 13:32

Dans les sports collectifs de ballon, l'arbitre est un acteur essentiel. Sans lui, impossible d'organiser matchs et compétitions. La fédération Wallonie Bruxelles et différentes fédérations sportives viennent de lancer une campagne de sensibilisation intitulée "l'arbitre, le premier supporter du match". Et ce week-end, lors du tournoi des jeunes du rugby club de Soignies, les arbitres étaient sensibilisés à la question.

Ce week-end-là, les arbitres du tournoi de l'école des jeunes du rugby club de Soignies portaient une nouvelle chasuble. C'est le lancement d'une campagne intitulée Arbitre 1er supporter du match.

"C'est dans toutes les fédérations pour encourager le fair-play et faire passer le message que dans le rugby, on est un sport ouvert au fair-play. En tant que joueur ou arbitre, si on ne fait pas preuve de fair-play, on n'arrivera à rien" argumente Quentin Lefebvre, arbitre Niveau 1 au RC Soignies.

Le fair-play est un élément essentiel dans la pratique du rugby. Il est enseigné dès le plus jeune âge. Les rugbymans de l'école des jeunes, tous clubs confondus, l'ont bien compris. L'arbitre est un acteur essentiel. Mais à quoi sert-il ?

"Il sert à faire respecter les règles. S'il y a de la tension, il calme le jeu. Ce n'est pas pour gagner, c'est pour s'amuser qu'il faut jouer. On doit le remercier car il a quand même arbitré. Si on n'a pas d'arbitre, on ne sait pas jouer" précisent Bastien, Emilien et Hugo, jeunes joueurs au RC Soignies.

"L'arbitre, premier supporter du match", est une campagne initiée par le "Panathlon Wallonie Bruxelles", association qui promeut le fair-play dans toutes disciplines sportives ; soutenu par la fédération de sports de ballon collectif ainsi que par la fédération Wallonie Bruxelles.

"L'arbitre est au centre du projet sportif. Si le fair-play n'existe plus, le risque est de ne plus avoir d'arbitres. C'est compliqué de trouver des arbitres, même dans le rugby où les choses se passent bien" précise Thibaut André, Directeur technique à la Ligue francophone de Rugby.

Avec le lancement de cette campagne de sensibilisation, plus de 3.000 arbitres officiels ou de clubs, officieront sur des centaines de terrains. Et ce dans dix sports différents. Soyez fair-play avec l'arbitre, vos adversaires, votre équipe. Votre discipline sportive en sortira grandie.

D. Colette

0 Commentaires
264 vues
Back to top