Aller au contenu principal

 logo Vivre ici       chaines                              

Le Roeulx : le premier jumelage a 60 ans

Publié le 04 août 2022 à 16:28

Le Roeulx a accueilli une délégation des 4 communes avec lesquelles elle est jumelée. Pendant une semaine, une cinquantaine de Français, Italiens et Allemands ont été hébergés chez des habitants du Roeulx. Au programme de ces invités : des visites culturelles mais aussi d’agréables moments festifs. Ce jeudi, c’est la brasserie Saint-Feuillien qu’ils ont visitée.

Ils viennent de Campanie, de Gironde, de Saxe et du Bade-Wurtemberg. Depuis le weekend passé, ils sont les invités des Rhodiens. A l’agenda du jour, une visite guidée de la brasserie.

Tout un symbole puisque le premier jumelage, en 1962, entre Ville sur Haine et Quinsac près de Bordeaux est né dans la foulée du commerce de vin. Depuis, le club s’est agrandi avec les villes allemandes de Steinenbronen et Bernedorf puis de Polla en Italie.

Cette année, il fallait proposer un programme digne du 60ème anniversaire du premier jumelage.

« On a proposé vraiment un beau panel d'activités » résume Ronny Tournay, l’Echevin des jumelages.  « On a été au barrage de L'eau d'Heure. On est aussi allé au Grand Hornu et au Bois du Cazier. Et évidemment la brasserie Saint-Feuililen. »

Une visite sur l’ancien site minier qui a particulièrement touché la délégation italienne.

« Oui. Et  puis après toutes ces photos, le film, le vidéo qu'on a vue, c'est vraiment touchant. C'est un moment émouvant », souligne  Suzanne. « À côté de ça, il y avait quand même beaucoup de fêtes. Et ce soir, il y a aussi encore la soirée d'adieu avec la danse. Et on s'amuse vraiment bien, on mange bien. Et c'était vraiment un séjour très agréable. »

« On comprend mieux l’histoire de ces lieux, mais aussi de ces familles qui ont eu des parents, des grands-parents qui ont travaillé dans le charbonnage ou ici à la brasserie. Ca fait partie de la culture » conclut Mercédès.

C’est donc aussi la qualité de l’accueil des Rhodiens et des échanges entre représentants des 5 villes que retiendront les visiteurs. Pour les héberger un appel avait été lancé à la population.

« Nous avons fait appel via le bulletin communal. Et pas mal de personnes ont répondu à l'appel, ce qui nous a permis d'accueillir ces délégations chez nous », se réjouit l’Echevin .

Cette organisation est le fruit du travail du comité du jumelage. Le marché de Noël, le carnaval, la chasse aux œufs lui ont permis de récolter des fonds pour offrir le séjour aux représentants des villes sœurs.

0 Commentaires
386 vues

Sur le même sujet


Back to top