Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Binche : mobilisation contre les Ateliers des Remparts

Publié le 20 novembre 2021 à 18:26

A Binche l’enquête publique concernant le projet des Ateliers des Remparts est en cours. Il prévoit la création de logements et de surfaces commerciales dans le quartier des Pastures. Pour les riverains, le projet est démesuré. Ils étaient une cinquantaine samedi matin pour manifester leur opposition au projet actuel qui dénaturerait leur quartier. Ils craignent également des problèmes de mobilité et de la concurrence aux commerces du centre-ville.

Atelier des remparts

 Le projet d’Ateliers des Remparts dans sa forme actuelle, ces habitants du quartier des Pastures n’en veulent pas. Ils ne voient pas d’un bon œil la possible implantation de 166 logements dans des immeubles à plusieurs étages, la création de 8.000 m² de surfaces commerciales et plus de 400 places de parking. Selon, le projet est démesuré à l’échelle de la ville.

« Ce projet va provoquer des problèmes de circulation dans Binche, circulation déjà très dense à certains moments de la journée. Il va aussi y avoir des problèmes de stationnement dans le quartier. » explique Eric Rousseaux, membre du Comité des Riverains des remparts.

« La voirie est courte, nous ne sommes pas dans un espace « chaussée » plus large. Aurons-nous une carte riverain ? Est-ce que cela va devenir une zone bleue ? Aucune information à ce sujet. », déplore une riveraine.

« J’habite dans les appartements là-bas derrière, poursuit une autre riveraine, de chez moi, on voit les arbres, c’est fort vert. On va peut-être avoir un immeuble de six ou sept étages à leur place. Ca va défigurer complètement le quartier. »

 A ces différentes problématiques s’ajoutent aussi les craintes pour les commerces du centre-ville. Une dynamique reprenait doucement. L’annonce de certaines enseignes dans les futurs Ateliers des Remparts interrogent.

Atelier des remparts

« On compte cinq bijouteries dans ce centre-ville, explique le bijoutier Laurent Decamps, deux de fantaisie et trois où on vend de l’or et de l’horlogerie. Chacun vend des articles tout à fait différents. Je pense donc qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une bijouterie supplémentaire. »

 L’enquête publique relative à ce projet immobilier et commercial est en cours. Pour le comité des Riverains des remparts, il est important de se mobiliser pour réunir un maximum de remarques.

« On sait que cette zone ne va pas pouvoir rester en friche éternellement. On accepte qu’il puisse y avoir un projet mais à la taille de la ville. », conclut Eric Rousseaux, membre du Comité des Riverains des remparts.

 Les riverains lancent un appel aux élus locaux. La fin de l’enquête publique est prévue le 3 décembre.

M. Pintus

0 Commentaires
722 vues
Back to top