Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Seneffe-Manage : opposition à la centrale TGV

Publié le 21 juin 2021 à 15:17
Ce dimanche (20 juin 2021) après-midi, plusieurs citoyens et associations ont organisé une manifestation contre le projet de centrale Turbine Gaz Vapeur (TGV) à Seneffe Manage. Au départ de la gare de Manage, ils ont relié, à pied, le site du futur projet. La zone industrielle de Seneffe Manage à proximité du rond-point de la Gendarmerie. Une manifestation autorisée et coordonnée par Komités Centrales.
 
Non au projet de Centrale Turbine Gaz Vapeur à Seneffe. Enterrons le nucléaire. Produire moins partager plus ; ni fissile, ni fossile. A l'initiative du mouvement KOMITES CENTRALES, des citoyens se sont retrouvés devant la gare de Manage pour s'opposer à cette probable future centrale à gaz et pour enterrer le nucléaire. Principal argument : ne tombons pas dans le piège du "Green Washing".
 
"On est en train de nous dire aujourd'hui que nous allons sortir du nucléaire et pour cela nous avons besoin de centrales à gaz. Et dans le même temps, nous n'arrêtons pas tout ce qui génère des consommations d'électricité et d'énergie croissante" argumente Isabelle Loodts, membre de Komité Centrales.
 
Manifestation autorisée par les autorités communales. Les manifestants se sont dirigés vers le site de la probable future centrale TGV de Seneffe Manage ; à proximité du rond-point de gendarmerie. Aussi présent : les groupes d'actions Tegen Gas Dégaze, la gauche anticapitaliste et le collectif pas de centrale à Manage. Une septantaine de citoyens dont le réalisateur de cinéma Bouli Laaners. Et de remettre en question le gigantisme de cette centrale TGV de Seneffe Manage
 
"Elle est totalement démesurée par rapport à la ville. Il n'y a jamais de dialogue. Ce sont des choses qui nous sont imposées. Il faut arrêter de faire miroiter aux gens la possibilité qu'il existe d'énergie qui n'impacte pas la planète et qui nous permette de consommer comme on a toujours consommer. Ce n'est pas possible" détaille Bouli Lanners.
 
Pour l'instant, le permis accordé à la société ENECO a été confirmé. Elle pourrait être mise en service à l'horizon 2025. Un recours a été introduit par les riverains. Ils attendant la décision du conseil d'Etat.
 
"Il faut compter entre deux et quatre ans. Il faut être patient. Notre maison, lorsqu'elle a été construite, n'était pas en zone industrielle. Le plan de secteur est arrivé après. Ils ont décidé d'en faire une zone industrielle alors que les maisons étaient déjà là" explique Sylvie Paindeville, riveraine du comité "non à la Centrale Seneffe-Manage".
 
L'après-midi s'est terminée par différentes prises de parole à proximité du probable futur chantier de la centrale TGV de Seneffe Manag.
Denis COLETTE
0 Commentaires
186 vues
Back to top