Aller au contenu principal

 logo Vivre ici       chaines                              

L'entraîneur de Sprimont avant le choc à Manage: "Leur victoire contre Rochefort fait peur"

Publié le 11 mai 2022 à 12:41 mer 11/05/2022 - 12:41

Sprimont, le futur adversaire de l’Entité Manageoise en ½ finale du Tour Final de D3 ACFF, a créé la surprise en éliminant Aische (0-1) le week-end dernier. Cette équipe, complètement remaniée après le départ du coach et de nombreux joueurs à une journée de la fin du championnat, partira outsider au Scailmont selon l’entraîneur intérimaire Philippe Médery.

La situation est particulière au RFCB Sprimont. L’équipe, qui a fini à la 5ème position de la série B de la D3 ACFF, a été reprise à seulement deux jours du Tour Final par Philippe Médery, l’entraineur de Mormont. Il retournera d’ailleurs dans son club après cette parenthèse. "J’ai accepté par respect pour le président", explique le coach intérimaire. "Et les dirigeants de Mormont (D3A) m'ont autorisé à me lancer dans ce challenge. J'ai donc pris avec moi mon adjoint Yorich Cheret et mon kiné."

Celui qui a déjà entraîné Sprimont entre 2008 et 2012 a donc découvert son groupe à... 2 jours du 1/4 de finale du Tour Final. "C'est une situation très spéciale, c'est clair."

Une équipe complètement remaniée

Sprimont vit une fin de saison pour le moins chaotique. Après une défaite face à Huy lors de l'avant-dernière journée de championnat, le coach Hervé Moulmont et son staff ont été remerciés. De nombreux joueurs ont alors également quitté le navire. "Ce sont en plus ceux que je connaissais", dit Philippe Médery. "Heureusement, le gardien Joseph Biersard, une référence, est resté et nous a bien guidés."

À Aische dimanche dernier, l'entraîneur intérimaire a dû faire du bricolage. "En plus de ceux qui sont partis, la P1 jouait le maintien donc nous n'avons pas pu être renforcés", explique-t-il. "On s'est donc retrouvé avec une équipe très diversifiée. Il y avait sept joueurs de moins de 22 ans et même des U17."

Les Carriers ne partaient donc pas favoris. "Dans les articles de presse, on nous désignait comme le meilleur tirage possible", sourit Philippe Médery. "Ça n'a pas été compliqué de motiver mes joueurs, je n'ai eu qu'à les afficher dans le vestiaire avant le match." Une méthode qui a vraisemblablement fonctionné car son équipe s'est imposée 0-1. "On va être honnête, le nul aurait été plus logique", dit-il. "Mon gardien arrête quand même un penalty à la dernière minute."

Manage partira favori dimanche

Dimanche à 15h, Sprimont se déplacera donc au Scailmont pour affronter l'Entité Manageoise en demi-finale. Avec quel noyau? Mystère... "J'ai demandé à avoir 20 joueurs", explique le T1 intérimaire. "On verra bien. Certains joueront peut-être leurs premières minutes en D3 dimanche."

Philippe Médery place en tout cas Manage comme largement favori de cette confrontation. "Leur victoire 3-0 face à Rochefort, ça fait peur", confirme-t-il. "C'était quand même le gros morceau de notre série. On va en plus devoir passer 2h dans le car avant d'arriver sur place. Ce n'est pas idéal."

Averti du mauvais état de la pelouse du Scailmont, il craint la puissance physique des Manageois. "Ils ont un potentiel énorme à ce niveau de ce qu'on m'a dit", glisse-t-il. "Parce que personnellement, je me tracasse plus de notre dispositif. Mais je vais quand même essayer de trouver quelques infos pour pointer une faille dans le jeu de Manage. Car ils ont trop de qualités pour qu'on puisse se focaliser sur chaque point."

"Sur un match, tout est possible"

Sprimont n'a pas forcément de grandes intentions de montée mais selon le coach, le président se prend au jeu de ce Tour Final. "Villarreal a bien sorti le Bayern en Ligue des Champions", rigole-t-il. "On ne saurait pas rivaliser avec Manage sur un championnat entier mais sur un match, tout est possible. C'est la beauté du Tour Final."

Adepte de la métaphore, Philippe Médery conclut: "Si tu vas deux fois à la mer en Clio, c'est jouable. Mais c'est clair que sur le long terme, il vaut mieux y aller en Mercedes." Sprimont croit donc en ses chances sur une confrontation unique. 

A. Mouchet
 

0 Commentaires
338 vues

Sur le même sujet


Back to top