Aller au contenu principal

logo    logo Vivre ici chaines

La Louvière : sentiment d'insécurité au centre-ville

Publié le 08 août 2022 à 16:44

Suite au dernier faits divers de lundi dernier où un homme a perdu la vie après avoir reçu de nombreux coups de couteaux, le sentiment d'insécurité grandit dans la cité des loups. Est-il justifié ou non ? Nous avons interrogé le président de  l'Union des Commerçants et des Indépendants Louviérois ainsi que le conseiller communal MR Olivier Destrebecq.

"Malheureusement le sentiment d'insécurité. Il est présent et on l'a vu en augmentation avec les différents faits qui se sont produits. Maintenant, comme vous le savez, il faut faire une différence entre le sentiment d'insécurité et l'insécurité réelle. Au niveau de l'insécurité réelle, que ce soit les chiffres que la police nous a montré. On voit qu'il y a une diminution des faits, une augmentation des patrouilles. Mais au niveau du sentiment d'insécurité, il est en augmentation", confie Mehdi Mrakha, président Union des Commerçants et des Indépendants Louviérois

Le conseiller communal Olivier Destrebecq ne veut pas crier au loup. Pour lui, la succession d'événements malheureux participe à ce sentiment d'insécurité ainsi que d'autres éléments :

"Quand on voit les personnes SDF alcoolisées au centre-ville ou dans les agences bancaires, l'entrée d'agences bancaires où on peut se rendre pour des retraits d'argent, voilà encore un exemple qui fait que ce sentiment d'insécurité peut se développer. Je ne parle pas des cellules vides ou des bandes qui se regroupent comme ça au centre-ville, voire certaines rues. On peut parler d'une certaine ghettoïsation aussi de certaines rues dans le centre-ville de La Louvière".

Malgré tout, pour le président de l'Union des commerçants et des indépendants Louviérois, se balader dans la ville de La Louvière à toute heure de la journée est possible.

"Je ne peux pas accepter qu'on dise aux gens ne venez pas à La Louvière ou encore que j'entends parler d'un commerçant mystère qui dise aux gens "Ne venez pas à La Louvière" alors qu'il est lui-même commerçant. Il y a quelque chose qu'il faut m'expliquer ou des personnes qui je pu lire à de nombreuses reprises disent La Louvière. Je n'y met plus les pieds depuis des années, mais ces personnes sont mieux informées que la police de la criminalité qui s'y passe. A un moment, il faut, il faut un peu m'expliquer. Et là, je m'insurge".

Et pour diminuer ce sentiment d'insécurité, il existe des solutions.

"Maintenant, une de nos demandes, même si la police regarde régulièrement les caméras de l'autre monde, c'est qu'il y ait quelqu'un derrière ces caméras H24 pour justement rassurer la population à ce niveau-là".

Le MR, qui souligne tout le travail déjà accompli par la police, a d'ailleurs demandé la création d'une commission spéciale sécurité police au sein du conseil communal.

"Nous avons des propositions, bien évidemment. Je pense qu'il y a plus de police en rue, en combi, en voiture, en motos. Je pense peut être que, étant donné l'évolution de notre ville, l'évolution de notre centre-ville ne peut être que de la police de proximité, de développement de cette police de proximité serait peut-être une bonne chose avec des patrouilles pédestres, à vélo, que sais-je?"

L'idée est également d'installer, dans le cadre du développement de proximité de la police, une antenne dans la gare du Centre ou dans une cellule vide au cœur de la cité des Loups suit son chemin.

 

0 Commentaires
99 vues
Back to top