Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Eté solidaire : fin et bilan de l'opération

Publié le 19 juillet 2021 à 14:48

A La Louvière, c'est l'heure du bilan pour "Eté solidaire".  Durant deux semaines, les participants ont donné de leur temps à celles et ceux qui en ont besoin.  Certains sont restés au chevet de personnes présentant un handicap mental, d'autres ont partagé de longs moments avec des sans-abris.  Nous les avions rencontrés lors du coup d'envoi de l'opération, ils ne cachaient d'ailleurs pas leurs craintes quant à leur mission.  Des craintes qui se sont très vite envolées.

Eté solidaire 2021

L’appréhension des débuts a laissé place à une pointe tristesse.  Il y a une quinzaine de jours, ces jeunes faisaient part de leurs petites craintes et ce, dès le début de l’opération.  Un sentiment tout à fait légitime au regard de la mission.  Peur de ne pas être à la hauteur, peur de ne pas pouvoir gérer la situation, mais cela c’était avant !

Encadrer des personnes présentant un handicap ou encore, partager des moments parfois intimes avec des sans-abris, cela peut paraître titanesque aux yeux d’un jeune âgé de 15 ans.   Finalement tout s’est bien passé. 

« Il y a eu certaines crises ici, mais on a su gérer. Il y a des crises que l’on a su gérer mais parfois on a  demandé de l’aide aux éducateurs. » Mégane, participante à l’opération « Eté Solidaire ».

« On leur parle, on leur dit de se calmer.  En fonction de la gravité de l’acte, on leur expliquait qu’il ne fallait pas faire ceci, cela. » Participant à l’opération « Eté Solidaire ».

Eté solidaire

Cette poignée de jobistes, qui s’est relayée au sein de cette structure pour personnes atteintes de déficience mentale sort grandie de cette expérience, c’est une certitude.

« Une carrière là dedans plus tard ? Je ne voulais pas trop mais depuis la première semaine, j’ai vraiment adoré. » Maëlann, participant à l’opération « Eté solidaire ».

Et ce ne sont pas les résidents du château Arc-En-Ciel qui diront le contraire.  Eté solidaire c’est du gagnant-gagnant, tout le monde donne et reçoit en retour.

« J’ai fait des dessins pour les étudiants.» Johnny Résident du Château Arc-En-Ciel

« On est allés boire un verre, on a fait de belles choses. » Résident du Château Arc-En-Ciel

Eux aussi émettaient quelques doutes quant à leur mission.  Sur le papier, cela leur paraissait presque impossible.  Mais en réalité, ils se sont très vite rendus compte qu’ils pouvaient le faire, passer du temps avec des sans-abris, tisser des liens avec eux, leur offrir un café ou encore les divertir. 

« Je n’ai pas eu de moments compliqués de ce que j’ai pu vivre. Franchement, c’était une belle découverte, de belles rencontres. » Malik, participant à l’opération « Eté solidaire ».

« C’est la parole et parfois juste l’écoute.  C’est pas forcément avoir des choses matérielles, ils ont juste besoin de parler. »  Alexa, participante.

« On a fait le constat.  Sur 10 jours, on a trouvé que nos jeunes avaient grandi dans leur manière de voir les choses. » Virginie Pilette, assistante sociale.  

Eté solidaire

Leur objectif était d’offrir un plus au réseau qui existe déjà ici à La Louvière et ce, durant une dizaine de jours. Les sans-abris les ont suivis dans la démarche, ils venaient ici en journée pour prendre un café et partager du temps avec les étudiants. 

Pour bon nombre de participants, cela les a confortés dans l’idée de poursuivre dans cette direction,  le social.

B. Maton

0 Commentaires
147 vues

Sur le même sujet


Back to top