Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Carnières : sixième édition du Festimanga

Publié le 05 octobre 2021 à 19:00 - Mis à jour le 05 octobre 2021 à 16:03

Les fans de Naruto, Dragon Ball, One Piece ou encore My Hero Academia se sont retrouvés samedi à l'occasion de la sixième édition du Festimanga. Une convention consacrée à la culture japonaise au sens large, mais plus particulièrement aux mangas et animés qui passionnent toujours autant jeunes et moins jeunes. L'occasion pour tous de se retrouver autour de cette passion commune.

Festimanga

Le rythme des percussions japonaises pour lancer cette sixième édition du Festimanga. Le ton est donné. Cette convention dédiée au manga, et à la culture japonaise en général, est devenue un événement incontournable à Carnières. Et pourtant, tout a commencé au sein de la bibliothèque de Morlanwelz, quand cette dernière a ouvert son catalogue aux bandes dessinées nippones.

"Nous avons commencé avec un petit fonds manga à la Bibliothèque, se souvient Hakim Larabi, animateur du club manga de la bibliothèque de Morlanwelz. La création du club a suivi et puis cette convention qui attire de plus en plus de monde. L'objectif était avant tout de réunir les passionnés au sein du club, mais surtout, de les impliquer dans un projet pour qu'ils ne soient pas uniquement des consommateurs de mangas mais aussi des acteurs d'un projet plus important."

Les membres du club manga participent activement à la préparation de la convention. Plusieurs animations sont au programme. Des quiz, des ateliers dessins et calligraphie, un espace dédié au jeu vidéo ou encore un concours de cosplay. Chacun peut vivre pleinement sa passion.

Festimanga

"C'est ouvert, on peut être ce qu'on a envie d'être et personne ne nous juge, estime Marion. Mon plus grand rêve serait d'aller au Japon et de voir que les gens là-bas ne vous jugent pas. On peut être ce qu'on veut, et c'est ça qui est génial".

"C'est un univers où on peut se réfugier, explique Solène. Ca nous permet de nous évader dans un autre univers et de découvrir de nouvelles choses, une nouvelle culture, un nouveau langage."

"Ca m'apporte beaucoup de choses, ajoute Meddy. Sans le club et les conventions, je ne sortirais pas beaucoup de chez moi et je me sens bien. On est vraiment un groupe soudé, on se comprend entre nous et on partage notre passion."

Le festimanga se veut avant tout convivial. C'est son atout majeur face à d'autres conventions plus importantes, mais de toute évidence, c'est aussi ce que recherchent les passionnés. Samedi, un record de fréquentation a même été battu avec plus de 700 visiteurs au cours de la journée.

J. Hannon

0 Commentaires
246 vues
Back to top