Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Braine-le-Comte : les chats doivent être stérilisés

Publié le 25 novembre 2021 à 19:36 - Mis à jour le 25 novembre 2021 à 16:40

Perché sur le toit de sa catmobile, Oscar veille paisiblement sur le stand de Gaia. L’association a été invitée par la Ville de Braine-le-Comte dans le cadre de sa lutte contre les chats errants.

« Donc, sur notre territoire, depuis 2012, on organise des campagnes de stérilisation avec les Amis des animaux à Feluy et dans le cadre de ces campagnes, nous avons déjà pu stériliser environ 280 chats, ce qui est quand même très important », précise l’Echevine du Bien-être animal, Ludivine papleux.

Il peut paraitre paradoxal que l’association de défense des droits  des animaux  soutienne la stérilisation qui change la nature même de l’animal.

« Les gens ne doivent pas être avoir peur de faire stériliser. Ca va seulement les avantager. Ils seront moins sensibles aux maladies et auront moins de chance d'avoir du cancer », rassure Joris Boone de Gaia.

La surpopulation des chats errants a contraint les autorités à imposer la stérilisation ainsi que le pucage- à tous les chats errants ou domestiques. La cellule bien-être animal de la Ville dispose d’un budget annuel de 4500 euros pour faire stériliser et mener des campagnes de sensibilisation.

gaia

« Parce que voir des bêtes malheureuses, abandonnées et mourante sur la place publique, c'est quelque chose que je ne peux pas tolérer », ajoute l’Echevine. « C’est une obligation pour les particuliers de stériliser leur animal. Maintenant, lorsque nos agents constatateurs vont sur le terrain et qu'ils constatent que l'animal n'est pas stérilisé, ils rappellent les obligations en la matière. »

Mais la stérilisation a un coût. Et il n’est pas négligeable. Comptez 100 euros pour un mâle et 150 pour une femelle.

« Il existe une demande de Gaïa au gouvernement de Belgique de baisser la TVA sur l'opération de stérilisation. Maintenant, elle est de 21%, c’est la taxe de luxe et Gaïa a demandé de le passer à 6%, donc ce sera moins coûteux », expose le «Catman » de Gaia.

Le gouvernement belge, favorable à la baisse de la TVA, attend toujours l’accord de l’Europe. En attendant, si vous souhaiter adopter un chat, Gaia vous recommande de le faire dans un refuge : il sera déjà vacciné et stérilisé.

E. Verhelle

 

0 Commentaires
79 vues

Sur le même sujet


Back to top