Ronquières Festival : une édition chamboulée par la météo

par

C'est un Ronquières Festival hors norme qui s'est déroulé ce week-end au pied du plan incliné. Après deux semaines de montage sous la pluie, les festivaliers et les organisateurs ont dû affronter des conditions météorologiques toujours aussi compliquées. Conséquences : le programme et le site ont dû être réaménagés en urgence et de nombreuses personnes se sont parfois retrouvées coincées dans les parkings. Retour sur une onzième édition dantesque avec nos équipes sur place durant les 3 jours de festival.

Ce lundi matin à l’heure du démontage, le soleil et le ciel bleu, qui ont tant manqué durant le festival, étaient bien présents. Des conditions évidemment radicalement différentes de celles vécues principalement samedi et dimanche. Un déluge presque ininterrompu qui a transformé le festival en un immense champ de boue. Et malgré les 75 tonnes de pailles déversées samedi et dimanche, les organisateurs ont dû prendre la décision radicale de fermer une partie du site et de réduire le programme.

La dernière journée du festival a donc débuté à 16h avec 4 groupes seulement au lieu de 11. Autre décision radicale, la fermeture des parkings en prairies soit la quasi-totalité des zones de stationnement. Une mesure inévitable au vu du chaos rencontré la nuit de samedi à dimanche où des dizaines de véhicules ont dû être désembourbés, certains festivaliers devant attendre plusieurs heures coincés dans leur voiture.

Un état d’esprit partagé par toutes les équipes du festival qui durant de longues heures sous la pluie et dans le vent ont tout fait pour que l’événement ne soit pas purement et simplement annulé.

Et pour cette dernière journée se sont approximativement 16 000 personnes soit 10 milles de moins que prévu qui sont rendues au pied du plan incliné. Des festivaliers à peine refroidis par les conditions météo.

Cette édition 2023 du festival aura au final accueilli près de 70 000 personnes. Un festival où rien ou presque ne s’est déroulé comme prévu. L’heure est donc à présent au bilan financier et organisationnel. Une édition qui incontestablement laissera des traces. Mais sans occulter, les points noirs, au premier rang desquels les accès au festival, les organisateurs sont résolus à aller de l’avant comme ils le font depuis le début de l’aventure Ronquières en 2012.

A. Laurent

Recommandations

Image
Wow! Le premier roman de Pascal Lorent

Wow! Le premier roman de Pascal Lorent

Journaliste politique au Soir, Pascal Lorent vient de publier, aux éditions Weyrich, « Retour à Anvie », son premier roman. Un polar soigné qui entraine le lecteur dans une enquête suffocante marquée par le deuil. Nathalie Roland a rencontré l’auteur à la Bibliothèque provinciale de La Louvière.
Image
La Louvière : flammes et feu pour l'Atelier de l'échange

Atelier pyrotechnique pour les éléves de l'option Arts d'expression à l'ISM

Les élèves de l'option Arts d'expression de l'Institut Sainte-Marie de La Louvière se forment à la pyrotechnie pour les besoins de leur spectacle annuel
Image
Humour : Le Panoz Show prend ses quartiers au Sablon

Humour : Le Panoz Show prend ses quartiers au Sablon

Après s'être lancé dans un seul en scène, l’humoriste Niko Panoz crée le Panoz Show, un nouveau défi dans lequel il invite sur scène un artiste de son choix. La rencontre a lieu, un dimanche par mois, sur les planches du Sablon à Carnières et est diffusée en direct sur ses réseaux, façon podcast.
Image
Le Point C : rencontre avec Shen Özdemir

Le Point C : rencontre avec Shen Özdemir

L'artiste Shen Özdemir nous reçoit dans son atelier pour nous présenter son Karnavalo.
Image
La Louvière : "Nos géantes" au Centre de la Gravure et de l'Image imprimée

La Louvière : "Nos géantes" au Centre de la Gravure et de l'Image imprimée

« Nos géantes », c’est le nom de l’exposition qui vient de s’ouvrir à La Louvière. En fait, il s’agit de 3 expositions qui présentent 112 artistes et leurs œuvres puisées dans les 16.000 pièces de la collection du Centre de la Gravure et de l'Image imprimée.
Image

Théâtre : de nombreuses émotions pour les écoliers

Image

Spectacle : God Fève the Queen revisite l'Epiphanie

Image

Strépy-Bracquegnies : rencontre avec Grégoire Solotareff

Image

Exposition : le côté sombre des carrés de Luc Etienne

Image

Ronquières Festival : deux nouveaux noms dévoilés

Image

"ART" de Yasmina Reza, le retour

Image

Ronquières Festival : trois nouveaux noms dévoilés

Image

Arts circassiens : des artistes louviérois font leur cinéma à Rome

Image

Ronquières Festival : la billetterie est ouverte

Image

Théâtre : Antenne Centre partenaire de la Compagnie Artara