Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Sport : pour plus d’égalité et d’équité entre filles et garçons

Publié le 07 mai 2021 à 15:30 ven 07/05/2021 - 15:30

A l’initiative de Charline Van Snick et Lola Mansour, au nom du Mouvement Sportif belge, une lettre dénonçant les comportements et violences sexistes dans le sport a été envoyée aux ministres et secrétaires d’états compétents. Des sportifs régionaux touchés par le sujet ont signé cette lettre.

Parmi les signataires, on retrouve la championne du monde de Ju Jitsu, la Binchoise Licaï Pourtois, la joueuse de rugby Sonégienne Cécile Blondiau et le Sonégien Jean-François Lenvain, une des chevilles ouvrières de Tous à bord. Licaï Pourtois abonde dans le sens de la lettre pour diverses raisons : ‘‘C’est important de mettre en avant le sport au féminin et clairement on peut constater un déséquilibre assez marqué entre les hommes et les femmes au niveau médiatisation. Les sacrifices que font les femmes sont aussi importants et conséquents que les hommes. Il y a un déséquilibre entre les deux sexes. Il faut réagir et mettre un coup de pression, ça ne fait pas de torts’’. Même si au niveau attouchement, l’athlète binchoise n’est pas concernée, elle en est consciente : ‘’Il y a des équipes de gym aux USA qui sont victimes d’attouchements et je pense qu’elles ne sont pas les seules. Il est de temps de hausser la voix et de faire passer le message. C’est important d’exprimer ça. En tant qu’athlète, notre rêve c’est d’aller au plus haut niveau et parfois pour atteindre ce haut niveau, il faut se soumettre à des personnes supérieures. Si cela arrive, les femmes banalisent ces faits pour ne pas mettre un terme à leurs rêves mais en vrai, il ne faut pas que cela devienne banal ! C’est pour ça que j’ai signé la lettre !’’

Evidence

Du côté de Jean-François Lenvain qui accompagne de nombreux sportifs et sportives dans leur développement, soutenir ce mouvement était une évidence aussi bien au niveau professionnel, personnel que militant : ‘’Cela me parait d’une logique implacable. Je crois que séparer aujourd’hui encore les hommes et femmes à toute une série de niveau, c’est un scandale. Ce n’est pas légitime. En plus, c’est un mouvement qui a été lancé par quelques sportives avec lesquelles je travaille, que j’accompagne comme Lola Mansour (judo), Cynthia Bolingo (athlétisme) et je connais bien Charline Van Snick. Et finalement, dans le cadre de la Foudation Ladbrokes et du projet ‘’Give and Take’’, c’est aussi une action qu’elles ont choisi de mener dans leur investissement social et sociétal’’.

Bien résumé

Pour Cécile Blondiau, tout est bien résumé dans la lettre. En effet, cette joueuse de rugby se sent particulièrement concernée : ‘’J’ai mon amie Lola qui m’a contacté et mes motivations sont clairement écrites dans cette lettre. Tout le monde est conscient que par rapport à l’équité, on en est encore bien loin alors que pour moi c’est très important en tant que femme dans un sport très masculin. C’est important de soutenir cette initiative pour celles qui jouent au rugby. On est particulièrement concernées, en tant que femmes’’.   

C. Debue

 

0 Commentaires
8 vues

Sur le même sujet


Back to top