Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Bernard Bouger de retour à l'URLC : "Fêter dignement le centenaire"

Publié le 02 décembre 2021 à 18:14 jeu 02/12/2021 - 18:14

Bernard Bouger est de retour à La Louvière Centre dans le rôle de manager général. Il avait quitté le Tivoli début septembre après un différent avec le désormais ex-président Ousmane Sow. Il aura pour tâche de réorganiser le côté sportif de l'équipe première, actuellement relégable en Nationale 1, mais également de diriger l'ensemble d'un club en grande difficulté financière. 

Le 10 septembre dernier, Bernard Bouger quittait La Louvière Centre quelques jours avant le début de la saison. Le technicien français ne souhaite pas s'étendre sur les raisons de son départ. "Je suis un professionnel du sport", explique-t-il. "Et quand un patron vous dit que votre mission s'arrête, c'est terminé." Il évoque également le conflit entre Ousmane Sow, ex-président, et Adrien Fuchs, ex-directeur administratif. "C'est un problème d'hommes et ils doivent régler ça entre eux."

"La situation est plus que délicate"

Si Bernard Bouger est de retour à La Louvière Centre, c'est pour deux raisons. Il a tout d'abord été sollicité par des personnes qu'il apprécie et qui dirigent le club aujourd'hui, c'est-à-dire les Pupillo père et fils et Philippe Raffa. Ensuite, le Breton souhaitait avoir des garanties et pouvoir établir un projet sur les 7 mois restant dans cette saison. "La décision a été prise lundi soir", indique-t-il. "En tant que manager général, je vais gérer toutes les affaires courantes du club. Avec le comité de direction dont je fais partie, on va les mettre œuvre nos plans."

Au moment de son retour, le Français a pris connaissance des comptes du club. "La situation est plus que délicate", dit-il. "Tous les membres du club doivent aller dans la même direction pour fêter dignement les 100 ans en 2022." Et si le technicien est de retour, c'est en partie grâce à cela. "J'aime les chiffres et le 22, c'est le chiffre porte-bonheur de ma fille. C'est peut-être un signe du destin. Maintenant, il faut qu'on travaille tous ensemble, qu'on soit sur le même bateau."

Un nettoyage dans le vestiaire a déjà eu lieu

La situation financière de La Louvière Centre est mauvaise et le noyau de 32 joueurs de l'équipe première était beaucoup trop grand. "Des choix ont été faits", continue Bernard Bouger. "Des joueurs ont déjà quitté le club. Certains avaient peu ou pas participé à la saison, d'autres un peu plus. On ne peut pas permettre que le club redescende et disparaisse à cause des soucis d'argent."
La situation sportive n'est pas bonne non plus et c'est à David Bourlard de placer l'équipe en dehors de la zone de relégation. Quand Bernard Bouger était le T1 du club, Bourlard était son adjoint. Les deux hommes se connaissent donc bien. "Mais il n'aura pas de traitement de faveur", explique le nouveau manager général. "Il a des objectifs à atteindre, comme nous tous. C'est un beau challenge pour lui qui n'a jamais entraîné à ce niveau."

Concernant d'éventuels renforts au mercato d'hiver, tout dépendra des trois matchs avant la trêve. Un zéro pointé pourrait mettre certains dossiers sur la table. L'ère Bouger deuxième du nom commence en tout cas ce samedi à 20h au Tivoli face à Thes Sport.

Retrouvez une interview de Bernard Bouger dimanche à 20h dans Chrono Foot.

A. Mouchet

0 Commentaires
328 vues
Back to top