Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Seneffe : la Boucle du Hainaut crée des tensions

Publié le 27 octobre 2020 à 17:06 mar 27/10/2020 - 17:06

A Seneffe, le dossier « Boucle du Hainaut » sera à l’ordre du jour du conseil communal prévu ce jeudi. Séance lors de laquelle, le Collège devrait faire part de son avis. En attendant, le sujet a suscité d’autres discussions en parallèle.

Des dissensions au sein de la CCATM, la Commission consultative Communale d’Aménagement du Territoire et de Mobilité, sont en effet apparues. Cette commission, composée de citoyens et d’élus, a pour mission de rendre un avis aux autorités communales dans différentes matières liées à l’aménagement du territoire. Le contenu des réunions de travail n’est, lui, pas transmis.

C’est ce qui a fait sortir de sa réserve le Président de la CCATM de Seneffe ce matin. Dans un communiqué, Tony Pourbaix, déplore la publication dans la presse vendredi dernier, de certains éléments liés à la réunion d’information organisée il y a peu avec des représentants d’Elia. « Cette communication constitue une atteinte au fonctionnement même de la Commission qui prévoit une totale confidentialité et qui s’appuie sur un respect mutuel », (…), Fait aggravant, la CCATM pointe que cette communication s’est faite alors que l’avis officiel n’est pas entériné, et donc sans consensus final. Elle regrette, en outre, les approximations communicationnelles, sources de confusion. »

Le membre de la commission pointé du doigt est le conseiller communal Michaël Carpin. Le chef de groupe PS nous explique avoir été surpris par cette réaction. Selon lui, le dossier « Boucle du Hainaut » a des enjeux tels pour la population que la transparence est indispensable. La CCATM ayant d’ailleurs été ouverte dans ce cadre aux membres du Collectif citoyen mobilisé contre le projet, Michaël Carpin estime avoir œuvré en ce sens en répondant aux questions d’une journaliste.

Le Président de la Commission et les autres membres non-élus, ne l’entendent pas de cette oreille : « En l’état, le Président de la Commission précise que toutes les dispositions seront prises, en concertation avec l’administration communale, pour ramener la sérénité au sein de l’assemblée. La Commission Consultative rappelle, ici, son attachement à son indépendance et aux principes qui la fondent. La CCATM doit rester un lieu de débat participatif PAR et POUR le citoyen, avec pour seule vocation d’éclairer la décision des élus. Elle n’a pas pour mission d’offrir une tribune politique à quelques-uns. »

Pour Michaël Carpin, c’est l’étonnement. Le conseiller communal voit dans ces déclarations le risque de « mettre une chape de plomb sur un sujet sensible ». Il se dit prêt à s’expliquer sur cette polémique lors du conseil communal de ce 29 octobre.

M. Pintus


 


 

0 Commentaires
104 vues

Sur le même sujet


Back to top