Aller au contenu principal

 logo Vivre ici       chaines                              

La Louvière : un centre de référence en matière de harcèlement

Publié le 19 janvier 2022 à 07:00 - Mis à jour le 18 janvier 2022 à 17:27

Unique en Wallonie

Le harcèlement sous toutes ses formes est un phénomène de société qui s’est amplifié ces dernières années et qui a conduit à de nombreux drames. Dans la région du Centre, le service SOPHIA, à Soignies, prend en charge, depuis plusieurs années, des situations de harcèlement chez les jeunes. Son coordinateur, David Plisnier, avait fait part à Antenne Centre, en septembre dernier, de son ardent souhait de développer un  centre de référence en la matière. Quelque 6 mois plus tard, Il nous revient, en primeur, avec une excellente nouvelle.  Ce centre va voir le jour au printemps et il rayonnera, dans un premier temps, sur  plus de trente communes du Hainaut.

David Plisnier. « Je vous confirme en effet que porté par le service SOPHIA et l'asbl Les Mots de Tom, le projet de création d'un Centre de Référence et d'Intervention Harcèlement (CRIH) a abouti.  Grâce au soutien de plusieurs élus et pouvoirs subsidiants, en particulier le cabinet de la ministre de l’Education en Fédération Wallonie-Bruxelles, Caroline Désir, les moyens sont désormais réunis pour créer ce service d'un genre nouveau en région du Centre. »

Le CRIH sera lancé au printemps 2022 et couvrira un vaste territoire de plus de 30 communes dans le Hainaut (région du Centre, Soignies, Charleroi, Thuin).

L'objectif de ce centre est de proposer un lieu centralisé au sein duquel une équipe pluridisciplinaire spécialisé offrira aide et accompagnement à tout enfant, adolescents, parent ou professionnel de l'éducation confronté à des situations de harcèlement des jeunes.

Trois axes de travail pour le CRIH

Le nouveau service sera gratuit, tant pour les écoles que pour le public (à l'exception des consultations psychologiques pour lesquelles une participation modique sera demandée). Comme nous l’explique David Plisnier, il travaillera selon des axes de prise en charge, de soutien et d’accompagnement et, bien sûr, de prévention.

« Notre premier axe de travail est la prise en charge des situations de harcèlement des jeunes, en milieu scolaire et non-scolaire.  Notre objectif lors de chaque intervention est de faire rapidement cesser les dynamiques de harcèlement et les souffrances qu'elles causent.

Nous intervenons aussi en soutien et accompagnement des victimes et de leur entourage par le biais de suivi psychothérapeutiques, de conseils juridiques et d’accompagnement social.

Enfin, la prévention est évidemment essentielle dans ce domaine du harcèlement. Nous avons des programmes d'accompagnement des établissements scolaires désireux de se doter d'une capacité de prévention et d'intervention de première ligne en matière de harcèlement scolaire. »

Le CRIH, opérationnel au printemps 2022 et accessible à tous, sans conditions, sera implanté dans des locaux mis à disposition par la ville de La Louvière. Premier et unique service de ce type en Wallonie, il s'agit d'un projet-pilote innovant qui répond à des besoins de plus en plus flagrants sur le terrain.

Michel Bellefontaine

0 Commentaires
409 vues
Back to top