Aller au contenu principal

 logo Vivre ici       chaines                              

La Louvière : réaménagement du site de Duferco

Publié le 05 juillet 2022 à 15:08

Revenons sur la reconversion du site de Duferco. Un terrain de 120 hectares à l’abandon depuis l’arrêt de ses activités.  Un projet mené en collaboration avec plusieurs partenaires dont la Ville, IDEA et la SPAQuE.

Si La Louvière rachète le parc et le château Boël, qu’en est-il du reste de ce vaste terrain qui aura bien d’autres vocations dans les années à venir.  Petite visite guidée des lieux en compagnie de l’administrateur-délégué de Duferco Belgique. 

Ce patrimoine industriel paysager et bâti, peu de louviérois le connaissent.  Des espaces aujourd’hui à l’abri des regards mais qu’ ils pourraient bientôt se réapproprier.  Comme ce château dont tout le monde parle et que la Ville de la Louvière rachète pour renforcer l’attractivité touristique.

Un accord a été trouvé entre La louvière et Duferco et il s’agit ici de l’un des 3 volets inscrits dans un vaste projet de reconversion d’un site à l’abandon de 120 hectares. 

A deux pas de château boël, ce terrain vestige de l'activité industrielle de la région.  C’est ici que ce vaste pôle énergétique prendra ses quartiers probablement sur la partie la plus polluées. 

Pour y installer des panneaux photovoltaïques, des éoliennes mais ce n’est pas tout. 

Et puis il y a cette zone tampon qui se retrouve enclavée entre le parc et ce futur pôle énergétique.  Pour l’instant c’est toujours l’inconnue quant à la reconversion de cet espace.  Zone à caractère touristique ou portée sur l’économie.  Tout est envisageable.

Sans oublier 25 derniers hectares, pollués eux aussi mais de manière moins importante, pris en charge par la SPAQuE.  Les terrains seront ensuite valorisés par l’intercommunale IDEA pour y développer une extension de Garocentre.

En attendant l’obtention des fiches FEDER rentrées par les différents partenaires, Duferco prépare le terrain en introduisant différentes études relatives à son projet. 

B. Maton

0 Commentaires
1529 vues
Back to top