Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

La Louvière : quelles conditions sanitaires pour les mouvements de jeunesse ?

Publié le 15 juillet 2021 à 14:35

Cette année, ce sont donc les précipitations qui ont joué les troubles-fêtes pour les mouvements de jeunesse. L'année dernière, c'était la crise sanitaire de la Covid-19. Ceci étant, animées et animateurs ont dû respecter certaines règles. Quelles sont-elles ? Voici quelques éléments de réponse. 

 

L'année dernière, en 2020, les participants aux mouvements de jeunesse était limité à cinquante personnes. Les animateurs avaient dû séparer le grand camp de l'été en deux. Cette année 2021, la bulle est limitée à cent. Le groupe s'est enfin retrouvé.

 

" On doit faire un groupe de cent personnes, animateurs non-compris. On crée une espèce de bulle. Une fois que les filles rentrent sur le camp, on ferme notre bulle. C'est comme une petite maison. A chaque fois que l'on sort du camp, nous devons mettre notre masque" explique Pauline Tassignon (Alezan), responsable de la 5ème Unité Guides de La Louvière

 

Même si on en parle, le test PCR n'est jusqu'à présent donc pas obligatoire pour participer à un grand camp. Lors de leurs contacts avec l'extérieur, une procédure de tracing est mise en place.

 

"A chaque fois que quelqu'un rentre sur notre camp, par exemple le propriétaire, nous devons remplir un formulaire. Au cas où devrions organiser un certain tracing".

 

Une bulle de cent pour deux semaines d'aventures. Un peu de liberté retrouvée pour l'unité des guides de La Louvière

Denis COLETTE

0 Commentaires
85 vues
Back to top