Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

La Louvière : des moutons à Jolimont

Publié le 23 juin 2021 à 11:52

Ne soyez pas surpris si vous entendez bêler du côté de l'Hôpital de Jolimont. Des moutons résident désormais dans une partie du Jardin des Soeurs. Avec le départ des Religieuses, il est question de gérer ce parc de manière écologique et durable. Les moutons vont donc contribuer à son entretien tout en apportant de la vie sur le site.

---

Ce sont les nouveaux jardiniers de l'hôpital de Jolimont. Huit moutons vont désormais s'occuper du verger qui compose le jardin des Soeurs. Cet espace vert, qui s'étend sur un peu plus de 2 hectares, fait désormais l'objet d'une gestion durable.

"Nous avons à peu près 1,2 hectares d'herbe à entretenir, explique Thibaut Fraiteur, coordinateur environnement du Groupe Jolimont. Cela représente 50 heures de travail pour notre jardinier, rien que pour le verger. Les moutons travailleront seuls et s'occuperont de cela seuls. C'est aussi une solution très écologique. Et puis les moutons vont apporter de la vie dans le parc. Nous avons des patients qui viennent ici, et aussi des étudiants qui viennent se ressourcer".

Ces moutons, reconnaissables à leur petite taille, sont originaires de Bretagne, et plus précisément, de l'île d'Ouessant. Une espèce qui se prête parfaitement à la pratique de l'éco-pâturage.

"C'est un mouton qu'on ne voit pas beaucoup en Belgique, précise Amélie Jacques, cofondatrice de Sheep Solution, qui va veiller au troupeau et assurer les soins. Il est peu intéressant pour sa viande et sa laine. Peu d'éleveurs s'y intéressent. Nous avons choisi cette espèce car elle est très rustique. Elle résiste aux chaleurs et au froid, elle se contente d'une alimentation qui peut être très pauvre,... C'est un animal qui peut rester en complète autonomie."

La première tonte terminée, les moutons peuvent découvrir leur terrain de jeu. Il n'est évidemment pas accessible au public pour la tranquillité des nouveaux occupants, mais le jardin des Soeurs ne se limite pas à ce verger. Les ovins ne seront pas les seuls à pouvoir gambader dans cet espace comme le confirme Thibaut Fraiteur :

"Nous voulions entretenir cet espace depuis le départ des soeurs pour que les patients, le personnel et les étudiants de la Haute Ecole en Soins infirmiers puissent en profiter. On a travaillé sur l'étang qui était déjà mal en point. On va aussi y amener de la vie en mettant des poissons dedans. Des bancs et des tables de pique-niques vont également être installés."

Ce mobilier, financé par les écoles partenaires du projet, sera installé dans les prochaines semaines. Il sera alors possible de profiter pleinement de ce poumon vert situé en plein coeur du site hospitalier.

J. Hannon

 
0 Commentaires
245 vues

Sur le même sujet


Back to top