Aller au contenu principal

 logo Vivre ici       chaines                              

La Louvière : des actions pour lutter contre la précarité infantile

Publié le 19 janvier 2022 à 11:47 - Mis à jour le 19 janvier 2022 à 12:04 mer 19/01/2022 - 11:47

La venue du Bus Viva For Life dans la Cité des Loups en décembre dernier a placé, une nouvelle fois, la réalité de la précarité infantile sous les projecteurs. Avec près d'un enfant sur quatre vivant sous le seuil de pauvreté en Wallonie, le CPAS de La Louvière rappelle la nécessité de s'attaquer de façon volontariste, structurelle et préventive à ce problème accentué par la crise sanitaire.

Au cours de ces derniers mois, c'est un plan d'actions qui a été élaboré et initié et ce, à destination du jeune public, principalement autour des axes de la périnatalité, de la parentalité positive, de l'accès au bien-être, et à la culture, tout en veillant à solliciter et densifier le réseau de partenaires.

Plus concrètement, ce plan d'actions consiste notamment en la mise en place  :

  • D’ateliers périnataux préventifs à caractère informatif, émotionnel et affectif proposant de la psychomotricité relationnelle et des massages pour bébé
  • D’ateliers de soutien à la parentalité visant, notamment par le biais du développement personnel, de l'estime de soi, et de la gestion des émotions, à accompagner les parents dans les situations nouvelles qu'ils rencontrent et auxquelles ils n'ont pas été préparés
  • D'un groupe de « parents-lecteurs », en collaboration avec les bibliothèques provinciales et communales. Pour sensibiliser les familles à l'importance de la lecture dès le plus jeune âge, les animations envisagent les diverses facettes de l'acte de lire : lecture vivante, travail du choix des livres, découverte du kamishibaï, rencontre avec des auteurs, et la relation aux écrans
  • D’un comité de «  jeunes spectateurs  » en collaboration avec l’asbl Article 27, Central et ékla tant pour sensibiliser et encourager l’accès des enfants de 6 à 12 ans à l’offre culturelle que pour familiariser leurs parents au dispositif Article 27
  • D’ateliers liés à la gestion des émotions et du stress à destination des enfants et adolescents fréquentant les activités extrascolaires des Maisons de quartier. À l’heure où les troubles de l’anxiété et du sommeil sont en augmentation, ces ateliers font et feront l'objet de stages pour aller encore plus loin dans le traitement de la problématique.
  • D'un accompagnement psychologique d'enfants autour des problématiques liées à la Covid 19
  • De la poursuite du projet MIRIAM, c'est-à-dire l'accompagnement intensif de femmes en situation de monoparentalité et de pauvreté ou précarité persistante, visant leur empowerment et un impact direct sur les enfants (éducation, scolarité, hygiène, sport, culture)
  • D'ateliers de soutien au CEB visant un tissage solide de liens entre les Maisons de quartier proposant un soutien scolaire régulier, l'école et les familles qui peinent à s'y retrouver

 

Rédaction web

 

 

 

 

 

0 Commentaires
52 vues

Sur le même sujet


Back to top