Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

La Louvière : commune "Wallonie Cyclable

Publié le 17 septembre 2021 à 11:13

Ce mardi, le conseil communal de La Louvière validait le Plan d'investissement Wallonie Cyclable.  Un subside wallon qui a pour objectif de renforcer et d'aménager le réseau cycliste déjà existant dans la cité. La Ville, retenue dans le cadre de l'appel à projets, a élaboré 18 fiches qui devraient toutes ou presque, se réaliser.  Après avis du GRACQ, celle-ci s'est penchée principalement sur les chaînons manquants des 10 itinéraires élaborés lors du plan communal cyclable. 

Wallonie cyclable

Elodie est une jeune utilisatrice du réseau cycliste louviérois.  Cela fait maintenant plus d’un an qu’elle emprunte ces pistes pour se rendre sur son lieu de travail.  Deux mois, qu’elle a intégré le GRACQ, l’ASBL qui représente les usagers belges.  A La Louvière comme ailleurs, se déplacer à vélo n’est pas une mince affaire, alors aujourd’hui elle a décidé d’agir. 

« C’est facile pour une partie de mon trajet, parce que ça emprunte le halage.  Ca se complique quand j’entre à La Louvière près de Duferco, en dessous de Cora. A partir de là, j’ai pas mal de circulation et du côté de Jolimont, là c’est plus compliqué car sur cette partie là de mon trajet, je n’ai pas ou peu de pistes cyclables ». 

Wallonie cyclable

Celle qui fait également partie du comité de suivi des modes doux, planche elle aussi sur le Plan d’investissement Wallonie Cyclable.  Remettre en selle Monsieur et Madame tout le monde, pour leurs trajets du quotidien, est le souhait qu’ils partagent tous.  Mais pour cela, il faut pouvoir leur donner l’envie de le faire.

« D’avoir autant que possible, des pistes cyclables séparées physiquement par une barrière du reste de la circulation.  Là où on a d’autres contraintes, on fait une piste cyclable séparée mais sans obstacle physique. » Nancy Castillo (ECOLO) Echevine de la mobilité.

Mais il y a des priorités, 18 fiches ont été identifiées comme primordiales mais cela ne veut pas dire qu’elles seront toutes sélectionnées.  Il s’agit de chaînons manquants, des petits tronçons, que les cyclistes empruntent déjà mais qui ne sont pas encore aménagés.

« Qui sont sur nos rues communales.  Wallonie cyclable nous permet d’intervenir sur ce qui appartient à la commune . »

Quatre voiries qui pourraient devenir rue cyclable et dans lesquelles, des règles de comportement spécifique seront d’application.

La Louvière qui fait partie de ce plan pour un montant de 1,7 millions d’euros plus intervention de la Ville.  Priorité donnée aux liaisons qui desservent des pôles d’activités, cela ne concerne pas le cyclotourisme.

Les projets sélectionnés par la Région Wallonne, permettront aux différents acteurs et ce, dans un futur proche, de se réunir et de les concrétiser de manière réfléchie.

B. Maton

0 Commentaires
177 vues
Back to top