Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Football : départ de Mohamed Dahmane

Publié le 23 avril 2020 à 15:04 jeu 23/04/2020 - 15:04

 

Viva le président !

 

Le départ de Mohamed Dahmane annoncé sur notre page Facebook, le 30 mars, n’était donc pas une fiction, une conclusion hâtive non contrôlée, de la superficialité mais une information fondée, soupesée, recoupée comme le dicte la philosophie de notre rédaction. Des réactions virulentes ont fusé de toutes parts, elles font partie de ce paysage médiatique qui change à toute vitesse. Les réseaux sociaux sont devenus un exutoire mais ils ne doivent pas devenir un bidet à vomir. Le départ d’un joueur, d’un entraîneur ou même d’un président cela fait partie de la vie d’un club. Il n’y a rien d’exceptionnel à cela même si l’histoire repasse souvent les plats à La Louvière-Centre. Après Murat Tacal, Huseyin Kazanci, c’est un troisième président qui se retire en six ans.

 

Charismatique, intelligent, impulsif ‘Momo’ pour les amis n’y va pas par quatre chemins, il n’élude aucune question et dit sa façon de penser. Il adore surtout tacler ses détracteurs. L’homme avait réussi à fédérer autour de sa personne en imprimant sa griffe sur le terrain, dans le vestiaire mais aussi dans les tribunes. En tant que joueur, directeur sportif puis président, le Franco-algérien s’est investi pour cette formation louvèroise dont il est parvenu à redresser la barre. Financièrement tout d’abord en attirant des investisseurs français alors que l’URLC était exsangue. Sur le plan sportif ensuite en allant chercher Xavier Robert, un coach pédagogue et sincèrement humaniste. Il a également permis à plusieurs joueurs de s’épanouir en D2 puis en D1 amateurs comme les Nordistes Yassine Delbergue, Ulric Cremers, Kiéran Felix ou Bafodé Dansoko,…Toutefois, le président le reconnaîtra, il a commis des erreurs dans la gestion du noyau cette saison. Les relations au sein de l’équipe dirigeante se sont d’ailleurs dégradées au cours des dernières semaines. Mohamed Dahmane n’a-t-il pas pu aller au bout de ses idées ? Quelle conclusion tire-t-il de son court mandat ? Que pense-t-il de l’apport des personnes qui l’ont entouré ? La véritable raison de cette querelle interne sera rapidement commentée par les deux parties. 

 

Ousmane Sow et Adrien Fuchs, qui ont pris en charge l’UR La Louvière-Centre, devront rapidement trouver un nouveau chef de meute. C’est un vaste chantier qui attend la paire après la relégation - même si un espoir de maintien subsiste : le développement de l’Académie des jeunes, l’amélioration des infrastructures, la mise sur pied d’un noyau compétitif. Le duo devra surtout rétablir la relation confiance avec les supporters et les sponsors et ça ce n’est pas une mince affaire. En attendant Mohamed Dahmane qui s’était autoproclamé président du « peuple des Loups », tentera d’apporter sa vision du football aux…Dogues en division 1 amateurs. Un nouveau chapitre va débuter…après la pandémie !

 

Philippe Saintes

ACTV Sports

 

0 Commentaires
537 vues
Back to top