Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Estinnes : un padel et des subventions associatives

Publié le 20 octobre 2021 à 18:00 - Mis à jour le 20 octobre 2021 à 16:41

Lundi soir, les Conseillers communaux d’Estinnes se sont retrouvés pour une deuxième modification budgétaire. Les conseillers y ont abordé de nombreuses passations de marché pour les travaux les plus divers et les subventions liées aux éoliennes ont été votées. Michel De Backer, Yvan Duc et Charles Sauvage.

12 passations de marché pour 12 travaux à réaliser, pour les écoles, l’église de Peissant, la verdurisation des cimetières. A noter cette fois,  sur avis de la population, un padel qui rénovera le terrain de tennis actuel quelque peu à l’abandon même si on y joue.

« C’est un peu le forêt vierge, même si on joue de temps çà autre au tennis. Il a été décidé de la remplacer par un padel plus tendance » explique Catherine Minon (EMC), l’échevine des sports.

 Le groupe Générations Pluralistes s’est abstenu sur le vote, pensant que le nouvel outil padel doit aussi être accompagné d’une réflexion sur son fonctionnement.

 «  Tout ce qu’on a dans le dossier, c’est une photo publicitaire d’un terrain de padel sans abords, sans accès, sans parking, sans environnement. » Fait remarquer Jules Mabille (GP) Conseiller communal

 Issu d’une consultation c’est l’option padel qui a été choisie pour garantir un espace de jeu à Estinnes- au-Val.

 « Ce sera un accès à distance par carte magnétique, par code et affiliation. En parallèle il y aura un entretien du terrain et des abords » rétorque Catherine Minon (EMC), échevine des sports

 Six projets seront subventionnés, cette fois, par le retour de l’implantation des éoliennes sur le territoire de la commune. Trois écoles, une fondation de Contes et légendes à Estinnes- au- Val, l’aménagement du site du Marais à Peissant et l’acquisition de deux tondeuses pour le football.

 « On a aussi pas mal de projets qui vont concerner les plus petits dans les écoles, pour le sport. C’est un soutien pour l’associatif estinois ». explique Delphine Deneufbourg (EMC), échevine des Finances

 Sur le fond, un débat est en cours sur la manière d’attribuer et d’informer les associations sur les appels à projets.

 «Les associations devraient être mieux informées et être soutenues dans la rédaction de leur demande de subvention ». Estime Jules Mabille du groupe « Générations Pluralistes ».

 Les subventions dites « Windvision » ont été votée à l’unanimité. Des subventions orientées vers le développement durable.

 « Je pense que les associations sont bien informées et nous sommes là comme facilitateurs pour compléter les dossiers de demande de subvention « Windvision ». Explique Delphine Deneufbourg (EMC), échevine des Finances.

M. Debacker

0 Commentaires
64 vues
Back to top