Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Edito : une conférence de presse pour ne rien dire

Publié le 10 septembre 2020 à 21:20 jeu 10/09/2020 - 21:20

Il l’a fait !

Le concept de la conférence de presse … pour ne rien dire n’est pas mort.

Laurent Devin en est le chantre !

Brefs rétroactes. Le vendredi 4 septembre dernier, le député-bourgmestre de Binche répond face caméra à une question légitime d’un journaliste de la rédaction d’Antenne Centre relative à la rumeur galopante d’annulation du carnaval, prévu mi-février 2021. Voici la teneur exacte des propos énoncés, toujours visibles et audibles sur nos médias. Question. « Il se murmure au sein des différentes sociétés du carnaval de Binche qu’on annoncerait une suppression du carnaval 2021 ? » Réponse. « La rumeur, il faut pouvoir la laisser courir. Il est encore trop tôt aujourd’hui pour se prononcer sur le carnaval de Binche 2021… Il n’y a aucune décision prise en la matière. »

Question logique posée à la bonne personne, réponse claire, nette, précise et suffisante, nous semblait-il ! Rideau.

Mais quatre jours plus tard, le même Laurent Devin convie la presse. Le rendez-vous est fixé à ce jeudi après-midi avec pour thème accrocheur : Carnaval de Binche 2021. Ah bon ? Donc il y a du neuf ? La pression du Covid sur l’événement devient-elle intenable ? Va-t-on vivre un carnaval à huis clos, sans offrande de l’orange, avec distanciation dans les cortèges et rondeaux et avec du gel désinfectant en lieu et place des ramons ? La conférence de presse s’annonce … passionnante.

Elle débute par du blabla sans importance ni intérêt de la part du maître des lieux. Elle se poursuit par une stigmatisation inacceptable d’un « média local » qui, fort courageusement n’est pas cité ! « Vous dire qu’un média local a fait état d’une rumeur, une rumeur forte, persistante, à laquelle j’ai répondu, mais il faut pouvoir étayer. Et donc la rumeur veut que nous ayons déjà pris la décision d’annuler le carnaval de Binche. Je l’ai dit et je le répète, ce n’est pas le cas. ».

La CP se termine après 1 minute 50 secondes. Circulez, y a rien à voir ! Revenez dans quelques mois, je vais consulter, écouter, concerter, décider et communiquer ! Bien capté, monsieur le député-bourgmestre ! Mais, à l’heure du réchauffement climatique, fallait-il une conférence de presse « présentielle » pour … ne rien dire ?

Fallait-il aussi redire sur le plateau JT d’Antenne Centre (eh oui nous avons maintenu notre invitation par politesse et respect) que nous avons relayé une rumeur ? Non, non, non et re non ! Nous avons fait notre boulot en relayant une simple question dont les susceptibilités exacerbées de certains ont fortement exagéré l’importance et la portance. Nous continuerons. Avec mon équipe, je m’y engage !   

Finalement, à quoi bon s’agiter de la sorte ? Soyons fair-play avec un politicien en recherche de lumière. Bravo Laurent, bien joué. Ta bière était plate et tu as secoué la mousse. L’effet visuel est là, mais le goût ?

Merci pour ta CP sous forme de mascarade. C’était une belle manière de lancer les festivités. Vive le carnaval, les carnavals. De Nice à Rio et de Venise à Cologne. De Bracquegnies à Morlanwelz et de Braine-le-Comte à Estinnes (références cardinales uniquement). Sans rancune, rendez-vous le dimanche 14 février 2021, sur la Grand Place de Binche noire de monde et avec une bonne pils mousseuse ou … au resto avec madame !

Michel Bellefontaine

0 Commentaires
4801 vues
Back to top