Aller au contenu principal

logo    logo Vivre ici chaines

Ecaussinnes : l'hospice devient un espace citoyen

Publié le 19 septembre 2022 à 16:55

A Ecaussinnes, l’Espace Philomène a été officiellement inauguré ce vendredi.

L’ancienne maison de repos Sainte-Philomène a subi une rénovation en profondeur et accueille à présent des services communaux et une

On aura bien vite oublié l’Hospice Sainte-Philomène qu’abritait ce bâtiment de 1882. Aujourd’hui, il convient de parler de l’Espace Philomène. Il a subi une rénovation complète d’un montant de 3 millions d’euros subsidiés à 50%. L’inauguration, en présence de la ministre de la Culture Bénédicte Linard, marque le terme d’un dossier ouvert il y a 10 ans.

« En effet, c'est l'aboutissement de deux ans et demi de chantier », se réjouit Arnaud Guérard, le 1er Echevin,  « mais aussi de tout le travail de préparation en amont et donc l'hospice Philomène renait pour devenir une maison multiservices, une nouvelle bibliothèque et cinq logements de transit. Vous y trouverez des espaces associatifs et des services communaux ouverts vers le public, avec des possibilités pour les associations d'occuper une salle polyvalente, une salle de réunion pour dynamiser ce vivier associatif à Ecaussinnes. »

Le rez de chaussée accueille la bibliothèque depuis mai dernier et la ludothèque ouvrira bientôt ses portes. Un transfert qui a redynamisé le service puisqu’elle compte deux cents nouveaux abonnés depuis lors. L’accessibilité a été pensé en fonction des personnes à mobilité réduite et des poussettes d’enfants. Les orateurs présents vendredi ont tous souligné un volet important du la rénovation et de la réaffectation de l’ancienne maison de repos : des citoyens ont été associé à sa conception.

« La conception de l'espace Philomène s'est fait au travers de notre opération de développement rural et donc ce sont les citoyens qui étaient à la manœuvre et qui ont co-construit le projet avec les services communaux. », précise l’édile communal. « C’est ce qui nous a permis d'obtenir un montant de subsides conséquents pour financer les travaux de cet espace. »

De nombreuses réunions réunissant les citoyens et l’administration ont permis au projet de se construire et d’évoluer. Une expérience essentielle pour Madeleine Larmans et Gabrielle Durieux, citoyennes impliquées dans le projet.

« Tout ce qui a été fait ici vient de nos réunions ». « Cette concertation était indispensable. Sans les riverains, on ne serait jamais arrivé à un tel résultat. »

Une démarche qu’aurait certainement apprécié Julos Beaucarne. Le plus célèbre des Ecaussinnois est le premier artiste mis à l’honneur dans le nouvel espace citoyen.

0 Commentaires
118 vues

Sur le même sujet


Back to top