Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Des investissements contre les inondations

Publié le 15 septembre 2021 à 16:20

 Depuis 10 ans, la Province de Hainaut a déjà investi 50 millions pour lutter contre les inondations. Certaines infrastructures ont d'ailleurs démontré leur efficacité lors des derniers épisodes de fortes pluies que nous venons de connaître, notamment les 15 et 16 juillet dernier. Dans notre région, La Zone d’Immersion Temporaire de l’étang de la Cafenière, à Soignies, est citée en exemple pour son efficacité. La Province a fait récemment le point sur les investissements dans ce domaine sensible.

La gestion des cours d’eau de manière générale et la lutte contre les inondations, en particulier, est une préoccupation majeure à la Province de Hainaut. En 2011, le programme Naquia a été lancé avec pour objectif  d'étudier le terrain et de rassembler les données pour mieux gérer les risques liés aux inondations. La province prend aussi en charge le nettoyage de certains cours d'eau et la construction d'ouvrages d'art. Chaque année, les budgets sont conséquents.

« Cette année, le budget est environ de 4 millions d'euros. Cela nous permet de faire les entretiens courants, de la prévention, par le biais de nos propres équipes ou les entreprises privées pour les travaux plus importants. Ensuite, nous avons les plus gros ouvrages de rétentions qui demandent de plus gros investissements, entre 500.00 et 1 million d'euros » détaille Francis Personne, Inspecteur général d'Hainaut Ingénierie Technique (HIT).

Le financement de la Province, des subsides européens et le soutien de la ville ont permis la création d'une zone de retenue des eaux en amont de Soignies. La zone d’Immersion Temporaire de la Cafenière, comme on le voit sur nos archives du 16 juillet dernier, a joué son rôle. Sa capacité de retenue de 32.000 m3 a permis de diminuer considérablement le débit entrant dans le pertuis qui traverse la ville. De gros dégâts ont ainsi été évités.

La bourgmestre, Fabienne Winckel, nous explique. « Ici tout était sous eau. Pour préserver les maisons et notre centre-ville, j’ai demandé aux services provinciaux d’activer notre ZIT et elle a clairement bien joué son rôle. Elle s’est remplie, les champs ont été inondés et cela a permis de préserver notre centre-ville. »

Benjamin Lenglez, Directeur ff du bureau d'études HIT, ajoute « On a eu de la chance au niveau du calendrier. La ZIT de la Cafenière venait d’être terminée avant les fortes pluies de juillet. Elle a démontré son efficacité. La ZIT crée un barrage qui retient l’eau du bon côté. Elle a permis de protéger les habitations. Il y a juste eu de légers débordements sur les voiries mais rien de dommageable au niveau des biens privés. »

Dans un climat perturbé désormais connu de tous, la province poursuivra ses investissements plus que jamais indispensables pour lutter au mieux contre les débordements  de nos cours d’eau et contre les dégâts considérables qu’ils peuvent causer.

Michel Bellefontaine

0 Commentaires
29 vues
Back to top