Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Cyclisme : rencontre avec Stéphane Hennebert

Publié le 31 mai 2021 à 13:07

Ancien coureur cycliste professionnel, Stéphane Hennebert est aujourd’hui sapeur-pompier professionnel à La Louvière mais sa véritable passion reste le vélo. Stéphane multiplie d’ailleurs les fonctions au sein de 3 équipes différentes. Explications : Gael Brunin et Charles Sauvage.

Stéphane Hennebert est sapeur-pompier à La Louvière mais il a surtout été coureur cycliste professionnel dans les années 90 ! A 51 ans, son amour pour le vélo est intact et il a d’ailleurs décidé depuis peu d’y consacrer à nouveau tout son temps libre en multipliant les casquettes !

 « J’effectue chez « CarbonebikeDiscarAcademy » le rôle de directeur sportif, donc j’encadre les jeunes. Ensuite, je suis soigneur chez Léopard, une équipe continentale luxembourgeoise et je fais la même chose pour l’équipe Alë qui est une équipe féminine worldtour. »

Si Stéphane s’épanouit à travers ses différentes attributions, c’est clairement sa fonction de directeur sportif chez CarbonebikeDiscarAcademy qui lui tient le plus à cœur. Il faut dire que le projet est en partie né suite à la disparition de son ami binchois Gauthier Dewinter.

 « En fait, une personne a eu l’idée suite au décès de Gauthier Dewinter de monter une équipe de jeunes. C’est difficile d’en parler car je suis allé à l’école et j’ai couru avec Gauthier. Mais si on peut honorer sa mémoire tout en avançant avec des jeunes, ce sera une bonne chose. »

Pour devenir un bon directeur sportif, Stéphane peut s’appuyer sur ses multiples expériences dans le milieu du cyclisme. IL se sent en tous cas motivé et prêt pour faire progresser ses coureurs et son équipe !

 « J’encadre 15 jeunes dont 2 de plus de 23 ans et les autres sont des espoirs. Je m’implique pour que cette équipe espoir grandisse de plus en plus. Il existe de bonnes structures dans la région et on essaye d’attirer des jeunes. Cette équipe peut le permettre de terminer leur formation et peut-être de devenir professionnel comme je l’ai été. »

G. Brunin

0 Commentaires
854 vues

Sur le même sujet


Back to top