Aller au contenu principal

 logo Vivre ici       chaines                              

Strépy-Bracquegnies : Les Vieux Luneux Battent la Mesure

Publié le 14 avril 2022 à 10:22

« Les Vieux Luneux » préparent, en ce moment, leur apparition dans le futur spectacle de « Décrocher la Lune » pour septembre prochain. Avec leurs valises, ces marionnettes grandeur nature interpellent le public avec leurs valises et saynètes. Ils affinent leurs techniques théâtrales.

Ils sont là, les vieux luneux, prêts à endosser et faire vivre leurs marionnettes comme ils le font souvent  lors de leur apparition en rue. Vous les avez sans doute croisé un jour ou l’autre au détour d’un marché, dans les lieux publics.

« La déambulation, cela c’est ce qu’on est en train de mettre au point durant ce stage. Et puis, alors on travaille aussi sur ce qu’on a appelé les quartiers, et les croissants et donc ici, on a une séquence de dix minutes  avec la naissance d’une histoire amour avec Robert et Agnès. » Commente Pascale Baellens qui joue Agnès.

Les « Vieux Luneux » sont dans la lune et vont décrocher la lune en septembre. Aujourd’hui, ils s’y préparent en construisant l’écriture  avec Stéphanie Va Stéphanie Vander Meiren et la mise en scène sont de Virginie Debrouwer.

« Vous travaillez sur la technique de scène alors ? Oui, c’est cela. Derrière les automatismes, on essaie de reprendre contact également avec le personnage que nous incarnons. » Explique Serge Siraux (Oscar) « Les Vieux Luneux »

Il s préparent ici des situations cocasses, des situations de voyage, des situations de vie dans la déambulation lunaire des marionnettes.

« Vous baladez souvent vos valises apparemment ?  Un peu oui, c’est la marque de fabrique de la compagnie lunaire. C’est des vieux qui se baladent avec leur valise, avec leur histoire, qui se baladent avec leurs souvenirs aussi. Et puis, il y a aussi des choses dans les valises, notamment une théière, des souvenirs, des photos. Voilà. » .Explique Emilie Parmentier (Robert) « Les Vieux Luneux »

Ils traverseront les rues et la vie en déambulant avec leurs valises à craquer d’idées et de projets mais ici, on s’accorde sur le tempo de la valse à trois temps.

« Pour être crédible avec la marionnette puisse prendre vie. On doit effectivement  effectuer tout un travail qui est quelque fois tout à l’opposé d’un travail d’acteur. Vu que l’acteur joue pour qu’on le voit et ici nous, on joue pour qu’on ne nous voit pas mais pour que la marionnette soit mise en valeur. » Explique Serge Siraux (Oscar)« Les Vieux Luneux »

Il n’est pas sûr qu’il n’y ait anguille sous roche au détour d’un amour naissant.

Michel De Backer

0 Commentaires
103 vues
Back to top