Aller au contenu principal

logo    logo Vivre ici chaines

Soignies : l’opposition quitte le Conseil

Publié le 21 septembre 2022 à 11:04

Incident ce mardi soir au Conseil communal de Soignies : outrés par les propos du 1er échevin Marc Verslype qu’ils estiment injurieux, les membres de l’opposition ont quitté la séance. Aujourd’hui, ils réclament des excuses.

Ce mardi soir, lors d’un échange sur l’un des points à l’ordre du jour de la séance, le 1er échevin Marc Verslype (MR) a interpellé le chef de groupe Ensemble François Desquesnes lui indiquant qu’il n’était légitime à s’exprimer puisqu’il n’est pas un Sonégien de souche. Une attaque personnelle, répétée à plusieurs reprises.

Aujourd’hui, dans un communiqué, le groupe Ensemble dénonce vigoureusement le comportement de l’élu MR : « Ce n’est pas la première fois que le chef de file MR arrive très très « fatigué » et tardivement au Conseil communal. Ce n’est pas non plus la première fois qu’il tient des propos dénigrants et profère des attaques personnelles dans l’exercice de ses fonctions ».

Ce mardi, les membres de l’opposition ont donc estimé qu’il s’agissait du dérapage de trop et ont quitté la séance sans plus y revenir. Par ce geste fort, ils entendent dénoncer l’attitude de l’échevin. « Tenir de tels propos revient à considérer qu’il y a des citoyens de plusieurs catégories dans notre ville. Il s’agit d’un discours discriminatoire et injurieux vis-à-vis de tous les élus communaux mais surtout vis-à-vis de tous les habitants de Soignies, en particulier toutes celles et tous ceux qui ont fait le choix de venir vivre dans notre belle commun » regrette François Desquesnes.

Les membres du groupe Ensemble réclament donc aujourd’hui des excuses. Et concluent leur communiqué par un « Ça suffit, Monsieur VERSLYPE ! ».

Contacté ce mercredi matin, Marc Verslype se défend et nous a indiqué qu’il s’était sans doute mal exprimé. Selon lui, le départ de l’opposition était surtout une manœuvre sournoise et politique pour ne pas voter le point abordé. Il nous également précisé qu’il ne voyait pas l’utilité de présenter des excuses.

A. Laurent – A. Decroës

0 Commentaires
612 vues

Sur le même sujet


Back to top