Aller au contenu principal

 logo Vivre ici       chaines                              

Soignies : êtes-vous diabétique sans le savoir ?

Publié le 10 mai 2022 à 14:42

Le plan d'accompagnement concerté transversal ou PACT est une asbl implantée dans la Région du Centre. Son objectif : une prise en charge globale des maladies chroniques. Pour ce faire, elle s'entoure de nombreux partenaires qui vont offrir aux citoyens du Centre une prise en charge concertée de différentes pathologies comme, par exemple, le diabète. Il faut dire que dans le Centre, une personne sur 13 serait diabétique. Un chiffre au-dessus de la moyenne auquel s'ajoute celui-ci, un diabétique sur deux s'ignore. Un seul mot d'ordre donc : le dépistage. Audrey Decroës et Thomas Jadin.

C'est une première au marché de Soignies. Un stand où plusieurs partenaires se sont rassemblés pour proposer aux passants de se faire dépister.

« Le plan de cohésion sociale a dans ses axes de travail, notamment l'accès aux droits fondamentaux et entre autres, l'accès à la santé. La ville de Soignies s'étant inscrite dans une collaboration au niveau de la CUC avec l'asbl Pact, il y avait ce projet de dépistage du diabète qui devait se dérouler sur les quelques semaines de campagne » explique Isabelle Darquennes du Plan de Cohésion sociale de Soignies.

C'est en fait une première étape sur le chemin qui peut aboutir au diagnostic. Un simple questionnaire qui évalue les facteurs de risque : pathologie présente dans la famille, mode de vie ou encore quelques données purement physiques sont autant de critères qui peuvent servir d'indice. L'âge étant devenu moins déterminant.

« Il y a de plus en plus de cas et contrairement à ce qu'on pense, on pensait avant que c'était destiné aux personnes âgées et malheureusement, avec notre rythme de vie, notre hygiène de vie, on constate que de plus en plus de jeunes sont diagnostiqués. Donc ce genre d’opération a du sens » ajoute la gestionnaire de projet Solidaris – Promo Santé, Isabelle Moreau.

Les intervenantes présentes sur le stand interpellent les passants. Au départ quelque peu réticents, ces derniers se sentent vite concernés et curieux.

« J'approche la pension et donc c'est vrai que c'est quelque chose dont je ne me suis jamais souciée. Vous avez répondu au questionnaire, vous savez, le nombre de points que vous avez obtenu ? 8, c'est affolant ! Donc je m'en vais tout de suite me faire faire un dépistage » témoigne une passante.

En effet, en fonction des réponses, un nombre de points est attribué. Au-dessus de sept, la recommandation est claire : procéder à un dépistage. Dépistage qui, jusqu'au 15 juin, est proposé par 2/3 des pharmacies installées sur six communes de la région du Centre. Soignies, Braine le Comte, Ecaussinnes, Le Roeulx, Manage et Seneffe. Les autres entités participeront à l'opération dépistage dans un second temps. Bref, direction la pharmacie pour un petit prélèvement.

« Et à ce moment-là, on passe par le prélèvement d'une goutte de sang et le dosage de l'hémoglobine glyquée. Maintenant, si le score n'est pas suffisant, on continue le dialogue par des mesures hygiéno diététiques et on parle aussi d'activités sportives pour le patient » déclare David Lekien, pharmacien participant à Soignies.

Le prélèvement effectué est une indication sur le taux de sucre moyen au cours des trois derniers mois. Une indication qui ne sera pas un diagnostic, mais bien un signal d'alarme parfois. Si c'est le cas, le pharmacien rédige un courrier type destiné au médecin traitant qui pourra pousser plus avant les examens. Cette campagne de prévention a pour avantage d'être plus proche des citoyens.  Les différents maillons de la chaîne sont bien soudés, assurant un accompagnement des plus solides.

0 Commentaires
256 vues

Sur le même sujet


Back to top