Aller au contenu principal

 logo Vivre ici       chaines                              

Morlanwelz : l'Athénée provincial prépare les examens reportés

Publié le 21 janvier 2022 à 15:12

Comme dans de nombreux secteurs, la fin de l'année 2021 n'a pas été de tout repos dans les écoles.  Pour rappel, à l'époque, de nombreuses classes étaient fermées pour cause de quarantaine. Les élèves malades ou non se trouvaient donc dans l'impossibilité de présenter leurs examens. Si certaines écoles ont annulé oun à l'inverse, maintenu leur session de décembre, à l'Athénée provincial de Morlanwelz on a opté pour un report au mois de janvier. Julien Bauduin, directeur de l'établissement :

 "Les circonstances ne sont pas meilleures qu'en décembre parce que Omicron fait énormément de ravages. Mais il n'y a plus de fermetures de classes pour quarantaine en vigueur. Les élèves qui sont sous certificat médical ne passeront pas leurs examens. Ils seront non cotés. Les autres, qui ne sont pas malades, passeront les épreuves."

La session se déroulera du 24 janvier au 2 février.  Au cours de celle-ci, les élèves seront interrogés sur la matière qui couvre les mois de septembre à décembre. Mais, si sur papier tout semble couler de source, la mise en pratique reste soumise au bilan médical qui évolue de jour en jour.

" On fait un bilan en permanence. On compte le nombre d'heures de révisions dont les élèves ont pu bénéficier. On surveille l'accompagnement. Est-ce que l’enseignant sera là le jour de l'examen? Si ce n'est pas le cas, il faut trouver un remplaçant. C'est un bilan heure par heure."

Une situation peu confortable pour la direction, les enseignants et les élèves. Pourtant, ici, on insiste sur l'importance d'une évaluation.

"On essaye d'accompagner les élèves. Certains veulent absolument passer leurs examens parce qu'ils ont compris que c'est important pour eux. D'autres nous demandent d'annuler. Mais, si l'accompagnement est correct, l'équipe de direction pense qu'il est temps de les remettre dans un cadre pédagogique qu'ils n'ont plus depuis des mois."

L'objectif de Julien Bauduin est d'atteindre la date du 2 février, synonyme de fin de session, sans trop de dégâts. Il suit également avec intérêt l'évolution des règles de mise en quarantaine édictées par les instances. Des règles bien souvent complexes et relayées trop tardivement vers les établissements scolaires.

N. Elet

0 Commentaires
397 vues
Back to top