Aller au contenu principal

Direct X

 logo Vivre ici                                              

Coronavirus : toutes les décisions prises par le Comité de concertation du 5 mars

Publié le 05 mars 2021 à 21:08 ven 05/03/2021 - 21:08

Aujourd’hui, le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées, réunis en Comité de Concertation, ont abordé la situation du coronavirus. Le Comité de concertation estime que la prudence reste de mise et souhaite donner dans un premier temps la priorité à l’enseignement, aux jeunes et aux activités en plein air. Voici les principales mesures décidées et communiquées par le Premier ministre, Alexander De Croo.

    À partir du 8 mars, les personnes pourront se rassembler à 10 à l’extérieur. Respecter la règle de la distanciation physique de 1,5m reste néanmoins important.

    À partir du 8 mars, il sera également possible de se réunir avec un maximum de 50 personnes lors de funérailles ou d’un enterrement, à condition de prévoir un espace de 10 mètres carré par personne.

    À partir du 8 mars, les activités de plein air organisées (sportives et autres) seront autorisées:

        pour les enfants (-13 ans) avec max. 10 à l'intérieur ou 25 à l'extérieur

        pour les jeunes (-19 ans) avec max. 10 à l'extérieur

Le public des entraînements sportifs est limité à une personne par enfant.

    À partir du 15 mars, les activités scolaires extra muros de maximum 1 jour seront à nouveau autorisées dans l’enseignement primaire et secondaire.

    À partir du 15 mars, pour les groupes vulnérables dans l’enseignement spécialisé et l’enseignement professionnel à temps partiel, l’enseignement en présentiel à 100% sera à nouveau autorisé.

    À partir du 15 mars, un maximum de 20 % d’enseignement en présentiel sera autorisé dans l’enseignement supérieur.

En outre, l’AM permettra également aux photographes de recevoir des clients à partir du 8 mars (maximum 1 consommateur par 10 mètres carré, habitant sous le même toit). L’ouverture des saunas privés sera elle aussi prévue, pour une utilisation par des personnes vivant sous le même toit. Les jacuzzis, cabines à vapeur et hammams resteront inaccessibles, en revanche.

Tant que la situation épidémiologique le permet et en fonction de la pression sur les hôpitaux et de l’avancement de la campagne de vaccination, un Plan plein air entrera en vigueur à partir d’avril, lequel devrait permettre les activités suivantes :

    Activités en plein air organisées pour tout le monde (associations sportives ou autres, y compris les entrainements sportifs) : maximum 10 personnes. Le public lors des entrainements sportifs sera limité à une seule personne par -19 ans.

    Culture, événements et cultes : maximum 50 personnes, moyennant le respect des règles de distanciation et l’obligation de port du masque

    Enseignement primaire et secondaire : après les congés de Pâques, cours en présentiel tous les jours.

 

Le plan de déconfinement

 

Le Comité de concertation a par ailleurs décidé d’autoriser pendant les congés de Pâques les activités organisées avec nuitée pour les enfants et les jeunes jusqu’à 18 ans inclus, à condition que le groupe compte au maximum 25 personnes, encadrement non compris. Le camp peut uniquement avoir lieu si tous les participants sont testés avant le début du camp et à la fin de celui-ci.

À condition que la situation épidémiologique le permette et en fonction de la pression sur les hôpitaux et de l’avancement de la campagne de vaccination, et moyennant l’utilisation des tests rapides, il sera possible de prévoir encore davantage d’activités en plein air et à l’intérieur le 1er mai. Sont notamment concernés les contacts sociaux, les enseignes horeca à l’extérieur et à l’intérieur, le shopping et les commerces ambulants, la culture et les événements, les animations pour les jeunes, les cultes, la vie associative et le sport, les soins à domicile et les fêtes foraines.

Les tests rapides pourraient jouer ici un rôle essentiel. Pour ce faire, il s’agira d’élaborer un cadre légal souple afin que les tests antigéniques soient disponibles de manière généralisée à court terme.

Il a été demandé au Groupe d’experts Stratégie de gestion de la Covid-19 (GEMS) d’élaborer un plan d’approche plus détaillé afin que les prochaines étapes se déroulent en toute sécurité. Il s’agira ici d’apporter une attention particulière à la vaccination et au rôle des appareils de mesure de taux de CO² dans la relance des activités en intérieur.

Le Comité de concertation a décidé de maintenir pour le moment jusqu’au 18 avril 2021 l’interdiction des déplacements à des fins récréatives ou touristiques au départ et à destination de la Belgique mais cette mesure sera réévaluée lors du prochain Comité de concertation. L’interdiction de voyager est une mesure responsable et indispensable si l’on entend empêcher la circulation du virus.

Le Comité de concertation fera un nouvel état de la situation de la pandémie du coronavirus dans notre pays le 26 mars.

Rédaction web

0 Commentaires
79 vues

Sur le même sujet


Back to top